FLOTTE SOLAIRE EN NOUVELLE AQUITAINE

Un projet porté par SAS BATEAUX POUR LA PLANETE

La navigation électro-solaire commence à se développer un peu partout dans le monde ! Fini les rejets d'hydrocarbures, fini les émissions de C02, fini le bruit du moteur !

/ Retour sur investissement /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 5 ans.
Soit 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 5 ans
(soit x... votre investissement initial en 5 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x3.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

/ Présentation /

project

Pitch

PROBLÉMATIQUE & SOLUTION APPORTÉE

Avec la création de la 1ère FLOTTE SOLAIRE EN AQUITAINE, nous allons proposer une autre façon de naviguer sur la voie intérieure : pas de pollution, pas de rejet d’hydrocarbure, pas de bruit, respect total de la biodiversité et de la santé humaine !

Dominique Renouf a créé en 2006 le premier bateau-hôtel solaire au monde devise « Kevin. ». Ce bateau de 50 tonnes est équipé de 55m2 de panneaux solaires et de 72 batteries. A l’heure actuelle, il est le plus gros bateau solaire en France, qui navigue depuis 12 ans sans fuel ! Dominique possède donc une expertise dans le domaine du tourisme fluvial depuis 30 ans. 

LA LEVÉE DE FONDS

Nous souhaitons lever 100 000 € pour créer le COCHE SOLAIRE N°2 qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Ainsi nous aurons la possibilité de proposer les deux concepts COCHE SOLAIRE, l’un standard N°1 et le n°2 accessible aux personnes handicapées. Ces bateaux seront proposés à de futures propriétaires désireux soit de les faire exploiter pas la SAS en location touristique dans le cadre d’un contrat location/gestion avec une rémunération garantie annuelle, soit pour leur usage personnel (logement ou loisir).

 

Retour sur investissement

En échange de votre investissement, vous recevez tous les trimestres 3 % du chiffre d’affaires de la SAS pendant 5 ans.

Détails des besoins de financement
FINANCEMENT MONTANT
Levée de fonds WE DO GOOD 100 000 €
Energie Citoyenne 47 30 000 €
Auto-financement 10 000€
   
TOTAL 140 000€

STRUCTURE

Le projet de création d’une flotte de bateaux fluviaux électro-solaires nommés Coches solaires est porté par la SAS Bateaux pour la Planète, créée en mai 2018.

LA CRÉATION DU PROTOTYPE

Le premier objectif est de créer 2 COCHES SOLAIRES prototypes afin de, dans un deuxième temps, permettre la création d’une flotte de 10 coches solaires qui seront mis en location pendant la période touristique de mai à septembre et en production électrique d’octobre à avril. Ce projet s’inscrit dans une volonté de participer au développement et à la promotion du tourisme fluvial sur le Lot aval, en offrant un hébergement insolite et une découverte de la rivière avec un moyen de transport durable, tout en produisant de l’énergie renouvelable (énergie solaire). Ce projet s’inscrit donc dans une dynamique écologique, économique et touristique.  

Plusieurs actions ont été menées au préalable afin de réaliser ce projet :

  • une étude de faisabilité a été réalisée avec le soutien de la Région Aquitaine et EDF
  • une recherche de fournisseurs pour la fabrication des bateaux a été amorcée
  • une convention pour l’installation d’un ponton et d’un point de production électrique avec un avis favorable du Maire du Temple sur Lot, a été signée avec le restaurant des Rives du Plantiers au Temple sur le Lot
  • participation à l’appel à projet Régional intitulé Tourisme Innovant en Nelle Aquitaine

La création de ces 2 prototypes permettra de :

  • Valider le concept technique : propulsion , flotteurs en polyéthylène haute densité (matière recyclable)
  • Valider le modèle économique par la mise en location touristique de mai à septembre et la production électrique d’octobre à avril
  • Commercialiser le concept vers le marché des particuliers souhaitant acquérir un bateau fluvial zéro CO2 et accessible 
  • Commercialiser le concept vers le marché des professionnels souhaitant renouveler leur flotte avec des bateaux zéro CO2 et accessible
  • Développer une flotte de 10 bateaux sur le LOT soit par le biais de financement bancaire soit par la mise en location/gestion de bateaux vendus à des investisseurs avec une rémunération annuelle d’environ 5%

UN PROJET AVEC DES FORCES ET DES OPPORTUNITÉS 

Le projet FLOTTE SOLAIRE a un double objectif : la location touristique de mai à septembre et la production électrique d’octobre à avril. La flotte électro-solaire sera composée de 10 coches identiques sur le modèle des prototypes.

Aménagement du coche solaire général : entre tranquillité et confort

Les coches seront équipés de motorisations électriques alimentées par un générateur photovoltaïque embarqué (Photographie ci-dessous : Coche solaire vue des panneaux photovoltaïques) afin d’assurer une navigation économe, écologique et silencieuse. Les passagers pourront mieux apprécier leurs traversées et leurs séjours. Les habitations ainsi que les commerces aux abords de la rivière, ne seront pas dérangées par le bruit des moteurs. 

Ils proposeront des aménagements différents afin de s’adapter à plusieurs usages et profils d’utilisateurs. Les coches seront construits sur une carène de type catamaran afin d’optimiser leur résistance à l’avancement. Ils feront 14 mètres de long et de 4 m  de large  et pourront accueillir :

  • 12 personnes à la journée pour des séminaires, des comités d’entreprises ou autres
  • 6 passagers pouvant y séjourner lors d’une location sur plusieurs jours y compris les personnes à mobilité réduite. 

Les coches ont été conçus pour répondre aux besoins des futurs hôtes qui y séjourneront. Ainsi deux cabines de douches, un cabinet de WC, un coin cuisine, un carré central avec un couchage de deux personnes ainsi qu’une coursive centrale et une plage avant protégée seront disponibles à bord. Les passagers bénéficieront aussi d’un espace extérieur en hauteur pour profiter de la vue grâce à un escalier donnant accès à une terrasse sur le roof supérieur. 

Accessibilité 

Les bateaux ont été conçus afin que tout le monde puisse le piloter. Il ne sera pas nécessaire de posséder un permis bateau. Un poste de pilotage mobile sera disponible afin de permettre au pilote d’être avec les autres passagers à l’intérieur ou à l’extérieur du bateau. Les manoeuvres d’accostage et d’entrée dans les écluses seront aussi simplifies par le déplacement du pilote. Les bateaux seront également équipés d’un local technique donnant accès à tous les équipements nécessaires au bon fonctionnement du coche solaire. De plus, le coche solaire n°2 sera accessible aux personnes handicapées.

Les enjeux du projet

L’étude de faisabilité menée auparavant a mis en avant les deux enjeux de ce projet : répondre aux enjeux du développement durable et répondre aux besoins des touristes d’aujourd’hui. En effet, les coches d’eau solaire s’insèrent dans une démarche de développement durable dans la mesure où les porteurs du projet ont imaginé un bateau fonctionnant à l’énergie solaire (énergie renouvelable). De plus, il permet de développer des mesures mises en place par le pôle d’excellence « écotourisme »   qui vise à faire de la France une destination reconnue pour cela, notamment en ce qui concerne le tourisme de vélo, le tourisme d’itinérance et le tourisme fluvial. Il s’agit aussi de re-dynamiser le tourisme et l’économie locale du Lot aval, en favorisant l’échange avec les habitants et les petits producteurs, mais aussi en attirant d’avantage de touristes avec le tourisme fluvial.

Située sur un territoire attractif et accessiblela partie Aval de la Vallée du Lot dans le département du Lot-et-Garonne est nettement moins développée que la partie amont. Notons qu’il est prévu pour 2023 l’ouverture et le déploiement de la Navigation à St Vite et à Fumel. Le tourisme fluvial semble être la solution qui pourrait contribuer considérablement au développement économique du territoire.

Ainsi le projet de flotte électro-solaire de la SAS Bateaux pour la planète, unique au monde, pourrait s’inscrire parfaitement dans ce schéma avec une activité du tourisme fluvial en croissance, qui répond parfaitement aux nouvelles attentes des voyageurs sur l’itinérance douce et sur la sensibilité environnementale (silence & zéro émission).

Notons aussi que le projet des coches d’eau solaire répond aussi aux enjeux de la mobilité douce et du « slow tourisme » C’est un type de tourisme qui consiste à prendre le temps de découvrir une destination, vivre une expérience touristique plus authentique en privilégiant les destinations plus proches, de vivre au plus près de la population locale, en évitant le tourisme de masse et en utilisant des moyens de transports moins polluants.

Le Lot et Garonne, une région touristique forte 

Le projet des coches d’eau solaire a pour lieu d’implantation, le département du Lot et Garonne, qui est situé à l’Est du département de la Gironde. C’est un territoire peu urbanisé, assez rural et en position centrale entre les métropoles de Bordeaux et de Toulouse, avec des points d’accès intéressants (A62, 2 gares TGV dans le département, Aéroport d’Agen la Garenne). Ce qui est un atout non négligeable, elle apparaît comme une bulle au milieu de deux grandes villes. Le département est accessible en train avec trois gares accueillants les TGV (Bordeaux, Toulouse et Agen), par l’aéroport d’Agen et l’Autoroute A62. Ce département est donc bien desservi.

De manière générale, le département est touristique avec environ 1 000 structures d’hébergements, 10 000 résidences secondaires, 1 000 sites touristiques et 3 500 km de chemins de randonnée. Le tourisme est d’ailleurs en pleine croissance, en effet il a augmenté de 4 % en 2015 par rapport à 2014. De même en 2015, le chiffre d’affaire du tourisme dans le département du Lot et Garonne, représentait 329 millions d’euros. 

Le marché du tourisme fluvial sur l’ensemble du Lot fonctionne très bien avec plus de 5 000 plaisanciers et des retombées économiques de plus de 3 millions d’euros (dont 72 % pour les services du bateau –Chiffres Entente de 2012).

Porteuse de nombreuses opportunités : 

  • Mise en place d’un pôle d’excellence touristique en éco-tourisme dédiée à l’itinérance douce dans le tourisme par le Secrétariat d’Etat montre l’intérêt des pouvoirs publics pour cette filière.
  • Projet de ligne LGV entre Bordeaux et Toulouse.
  • Projet de Center Parcs, sur les communes de Pindères et Beauziac, potentiellement intéressant pour l’attractivité de la destination 47.
  • Remise au gouvernement, fin 2015, d’une feuille de route sur les croisières fluviales et maritimes : Volonté politique d’aménagement de territoire pour permettre les passages des bateaux à St Vite(Horizon 2018) et à Fumel (horizon 2022) afin d’accroître la capacité de navigation sur le Lot et ainsi attiré de nouveaux loueurs pour augmenter les retombées économiques locales.
  • Un marché de l’écotourisme et de l’itinérance douce qui se développe : tourisme porteur de sens et sensible aux enjeux environnementaux.
  • Une législation qui incite à des transports plus propres (Loi de Mars 2013 obligeant les transporteurs à informer des émissions de CO2).

Ainsi, le tourisme fluvial a largement positionné le développement touristique autour de la rivière et les sites touristiques accueillent de nombreux visiteurs. Alors que le projet d’ouverture et de déploiement de la Navigation à St Vite et à Fumel est prévu pour 2023, les coches solaires apparaissent légitimes et importants pour le développement économique de ce territoire par le tourisme.

BATEAUX POUR LA PLANÈTE DANS LES MÉDIAS 

impacts

Impacts positifs

La mission de la flotte solaire  est de démontrer que la navigation fluviale peut se développer sans engendrer ni de pollution, ni de nuisance, sonore en particulier. Par ailleurs la production d’électricité pendant la période hors saison est un concept innovant qui peut avoir une valeur pédagogique sur le public autant professionnel que sur les usagers.

Ensuite la mission économique est de redonner vie à cette partie du LOT AVAL qui est désertée à cause de la fermeture de la Garonne. En effet depuis fin 2017 plus aucun bateau ne peut ni sortir, ni entrer sur le LOT. Il n’y aura plus qu’une seule façon de naviguer en bateau de location (habitable) : ce sera à bord des coches solaires. À terme, avec 10 bateaux ce sera plus de 60 personnes/semaine qui découvriront à nouveau les villages, musées, marchés de producteurs etc… Et tout ceci sans bruit ni pollution. 

Enfin les coches qui seront aménagés pour recevoir les personnes à mobilité réduite auront aussi une mission sociale puisque très peu de bateaux sur le marché de la location proposent cet accès : la loi de 2005 ne s’applique pas aux bateaux !

IMPACTS ÉCONOMIQUES

Nous participons au développement économique et de l’emploi en espérant créer 5 emplois à l’horizon de 5 ans.

Nous promouvons l’innovation en proposant un nouveau concept de bateau : recyclable et autonome en énergie.

Nous optimisons notre modèle économique en étant efficient. Nous développons des activités hors saison (vente d’électricité verte) et en diffusant le concept de Coche solaire vers le marché des loueurs fluviaux. Il sera même possible d’envisager la création d’autres bases de location sur d’autres sites (canal du Midi, Canal du Nivernais par exemple). 

IMPACTS SOCIAUX

Nous facilitons l’accès à l’emploi pour des jeunes souhaitant s’orienter vers les métiers du tourisme fluvial et ceux de la construction naval, ces deux domaines étant absents sur ce territoire… Quand la flotte de 10 bateaux sera en place, nous soumettrons à la Direction Départementale du Travail et de l’emploi une demande pour créer des postes d’entreprise d’insertion. 

Nous améliorons les conditions de vie des personnes en situation de handicap en leur permettant d’accéder au tourisme fluvial.

IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

Nous proposons une alternative éco-responsable à la construction polyester des bateaux classiques : les coches solaires ont une coque en PEHD (matière recyclable) et une superstructure en bois.

Nous réduisons la pollution de l’air car nous n’engendrons aucun rejet de CO2. A titre de comparaison un bateau de plaisance de la même dimension qu’un coche solaire émet environ 10 Tonnes de CO2/an ! En France sur les 8500 km de voies d’eau navigables il y a environ 3000 bateaux diesels. En plus du CO2 , il y a les déchets d’hydrocarbure dans l’eau de la voie d’eau parce que les moteurs marins sont refroidis par l’eau qui est rejetée avec des déchets, car les moteurs sont rarement étanches. Enfin il y a la nuisance sonore : imaginez le ronronnement de moteur toute la journée… C’est le silence que les passagers du Bateau solaire apprécient le plus :

Voici quelques témoignages de passagers : 

« On s’entend parler »

« On entend les poissons nager  »

« On entend le cris des hérons »

Nous préservons ainsi la biodiversité du milieu aquatique en ne rejetant aucun déchet d’hydrocarbure. Le Lot étant une rivière sauvage et poissonneuse. 

Il est aussi important de prendre en compte la volonté affirmée du monde politique, à exploiter ce potentiel. Ce projet est en parfait accord avec la loi sur la transition énergétique récemment adoptée en 2018 : Cet enthousiasme politique aura deux effets positifs à court et moyen terme :

  • Convaincre les collectivités locales comme le Lot-et-Garonne et la Vallée du Lot de développer des projets d’itinérance douce au sein de leur destination grâce à des leviers d’actions ;
  • Avoir des actions de promotion à l’échelle nationale sur cette filière auprès des marchés internationaux à travers Atout France et le cluster « Ecotourisme –Tourisme de nature ».

Le projet des coches d’eau solaires s’inscrit dans une dynamique de développement économique et écologique. Notons aussi que les projets éco-tourisme sont très prisés par les régions de France qui souhaitent mettre en avant un tourisme durable de manière générale. En région Nouvelle Aquitaine, cela apparaît comme un véritable atout dans la mesure où le territoire offre des espaces propices au développement de ce type de projet d’une part et d’autre part cela permet de répondre à la demande des touristes toujours plus friands de se rapprocher de la nature et donc de faire de l’éco-tourisme.

Prendre part au projet des coches d’eau solaire est donc un moyen de contribuer au développement durable, mais c’est surtout penser le tourisme différemment en contribuant à la remise en valeur de certains territoires. C’est une façon pour les porteurs du projet de développer un type de tourisme peu connu par les Français mais aussi les étrangers, de faire vivre une expérience différente, en permettant aux touristes d’être au coeur de la vie locale du Lot aval. Le projet des coches d’eau solaire répond aussi à une demande des touristes d’aujourd’hui, tout en contribuant au développement de l’économie locale.

strategy

Stratégie

 

MARCHÉ, CLIENTS & POSITIONNEMENT

De manière générale, le tourisme au sein de ce département est en pleine croissance, en effet il a augmenté de 4 % en 2015 par rapport à 2014. De même en 2015, le chiffre d’affaire du tourisme dans le département du Lot et Garonne, représentait 329 millions d’euros.

En ce qui concerne la Vallée du Lot, lieu d’implantation du projet, il s’étend sur cinq départements : Lot et Garonne, Lot, Cantal, Aveyron et Lozère et sur trois régions : Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Auvergne – Rhône Alpes. Le tourisme fluvial est principalement développé dans le département du Lot qui propose aussi des sites naturels protégés. Ce qui est un atout non négligeable, car les touristes ont la possibilité de découvrir les paysages du département. Notons que 40 % des français reconnaissent la Vallée du Lot comme une destination touristique en tant que telle.

L’état du marché dans le Sud-Ouest et sur la Vallée du Lot

Afin d’étudier la faisabilité du projet, il convient d’étudier la location de bateaux habitables sans permis, car c’est dans cette optique que s’insère le projet ; dans son lieu d’implantation. Les différents chiffres qui seront présentés sont issus d’une étude sur le tourisme fluvial de 2012 effectuée par VNF. En 2012, on comptait 8 opérateurs sur 8 bases en Aquitaine. A l’échelle nationale, on comptait 47 opérateurs positionnés sur 121 bases.

En 2011, le chiffre d’affaires hors taxe de la filière atteignait 49 millions d’euros dont la majorité provenait des 4 loueurs nationaux qui pesaient plus de 38 millions de chiffres d’affaire soit 33 500 € H.T. par bateau. Ce chiffre descendait à 23 300 € H.T par bateau pour les opérateurs régionaux.

L’état du marché au niveau national et plus précisément dans le Sud-Ouest et la Vallée du Lot permet de mieux comprendre dans quel contexte s’insère le projet.

Il est aussi nécessaire de noter que sur la Vallée du Lot en particulier sur la partie Aval du Lot dans le département du Lot-et-Garonne, il n’existe pas véritablement de loueurs proposant des bateaux habitables sans permis au contraire du département du Lot où cette activité est largement développée. En 2012, on dénombre 4 sociétés d’exploitation (les Canalous, le Boat, BabouMarine, Lot Navigation) proposent 66 bateaux habitables en location. 1072 contrats ont été réalisés pour une moyenne de 6,7 jours de location et un peu moins de 5 personnes ce qui correspond à peu près aux chiffres à l’échelle nationale. Cela correspond à environ 3,2 à 3,4 millions d’euros de consommation touristique réalisée en 2012. Ces chiffres démontrent qu’un marché existe potentiellement sur un territoire plus large intégrant le Lot Aval. Pour la SAS Bateaux pour la planète ceci apparaît comme une opportunité à saisir, dans la mesure où le marché de location de coches sans permis est en plein développement.

Les nouvelles attentes et les profils des voyageurs

Tout d’abord, il est important de noter que le tourisme fluvial dans son ensemble et en particulier la location de bateau habitable sans permis intègre les tendances globales du tourisme de ces dernières années (slow tourisme). Ainsi, les voyageurs sont de plus en plus en recherches d’expériences, de sens et d’apprentissage au cours de leur séjour.

Selon les données de l’enquête réalisée par VNF de 2012 la durée moyenne des contrats de location était de 6,2 jours, soit une estimation de location des bateaux autour de 18 semaines et demi par an (4 mois et quart), soit un taux d’occupation annuel de 35%. Ce qui équivaut entre 30 000 et 35 000 locations par an en France. Il est difficile de dégager une tendance générale sur ce marché. Notons que ces offres sont très dépendantes des conditions météorologiques.

La clientèle était à grande majorité étrangère (71%) avec principalement des Allemands, des Suisses et des Britanniques. Ce marché attire principalement des clients éloignés et non de proximité. En ce qui concerne les français, il s’agit majoritairement de personnes âgés de 40 à 60 ans. Dans 37 % des locations, il y a au moins un enfant de moins de 18 ans à bord, ce qui montre que cette filière se caractérise par une clientèle familiale assez intergénérationnelle. Cette caractéristique est intéressante car c’est une tendance de fond actuellement dans le secteur du tourisme, toute filière confondue.

Plus de la moitié de la clientèle peut être qualifié de catégorie sociaux professionnelle élevée, la tendance est restée stable sur ces dix dernières années. La part des retraités est également importante en particulier pour les étrangers (29 % de la clientèle). 

Cible

Les personnes des classes moyennes à supérieures âgées entre 40 et 60 ans, les familles, les étrangers (principalement Allemands, Britanniques et Suisses). Ils sont attirés par le slow tourisme, la découverte, la recherche d’expériences. Ils sont aussi sensibles à l’environnement et au développement durable.

Les entreprises engagées dans le développement durable ou encore la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) pour leurs séminaires ou comités d’entreprises.

Mots clés de communication : Communication sur le développement durable, l’éco-tourisme, le slow tourisme, un bateau qui produit de l’énergie grâce à ces panneaux photovoltaïques

Stratégie marketing et de communication 

Aspects marketing :

  • Création d’une identité autour des services proposés notamment autour de l’éco-tourisme et du slow- tourisme
  • Création d’un logo qui caractérise l’entreprise et d’une charte graphique qui lui soit propre
  • Sur le long terme : développer l’activité sur Internet avec l’achat de référencement et de mots clés afin que le site créé soit mieux référencés parmi les différents sites qui proposent de la croisière fluviale.

Canaux de communication :

  • Principalement internet car les personnes intéressées font leurs réservations sur Internet.

Les actions possibles :

  • Faire appel à des prescripteurs comme http://www.vacancesfluviales.com/FR/ (H2olidays),
  • Création d’un site Internet qui propose différents circuits et différents lieux à visiter, en créant des circuits par thèmes. Ex : un thème historique, un thème gastronomique – produit du terroir, une offre de location spéciale séminaire…
  • Création d’un blog sur le site Internet pour mettre en avant les différents circuits touristiques proposés
  • Utiliser les réseaux sociaux pour mettre en avant les destinations, faire part de témoignage de personnes qui ont séjourné sur les coches solaires. Créer une communauté autour du tourisme fluviale écologique.
  • Collaborer avec l’office du tourisme du département pour mettre en avant les circuits proposés comme le Comité départemental du Tourisme du Lot et Garonne, le Comité Régional du Tourisme Aquitaine Poitou Charente – Limoge

RÉTROPLANNING DU PROJET 

  • Novembre 2018 livraison des plans définitifs de construction. Réalisation par un cabinet d’architecte naval
  • Décembre 2019 : lancement de la construction des flotteurs et de la superstructure.
  • Février/avril 2019 : assemblage sur site pour éviter le transport routier. Aménagements intérieurs, équipements photovoltaïques, motorisation. 
  • 1er mai 2019 : mise à l’eau et démarrage de la première saison et début de la commercialisation des coches. 

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT

  • VENTE DE BATEAUX AUX PARTICULIERS ET LOUEURS

Les coches solaires seront proposés à la vente. Soit en système de Contrat/gestion afin de les exploiter en location assorti d’une rémunération annuelle soit en vente directe ( 120 000€ HT)

  • AUGMENTATION DE LA FLOTTE DU LOT JUSQU’A 40 UNITES

Après les 2 premières années il sera envisagé un développement afin d’augmenter la flotte.

  • CREATIONS D’AUTRES BASES EN FRANCE ET A L’ETRANGER

Nous rechercherons des concessionnaires souhaitant s’investir dans une base de location en France (8 500 km de voies d’eau) ou à l’étranger ( Italie, Espagne, Portugal)

model

Données financières

Mode de financement : investissement en royalties
Durée de l’investissement : 5 ans
Pourcentage de chiffre d’affaires versé chaque trimestre : % (pour 100 000 € levés)
Rentabilité visée : 59 % bruts en 5 ans (risque de perte intégrale de l’investissement, gain maximum : x 3)
Risque : … (évalué par les internautes lors de la phase d’évaluation à venir)

Nous avons déjà réuni 145 000 euros, dont 5 000 euros d’apports personnels de l’équipe et 50 000 euros en subventions.

REVENUS DU PROJET

 

Année 1

Année 2

Année 3

Année 4

Année 5

CA HT location coche

100 500 €

301 000 €

322 000 €

350 000 €

360 000 €

CA HT vente de bateaux

240 000 €

480 000 €

720 000 €

1 200 000 €

1 200 000 €

Vente production électrique

1 300 €

5 150 €

5 150 €

5 150 €

5150 €

TOTAL CA HT

341 300 €

786 150 €

1 047150 €

1 555 150 €

1 556  150 €

Commandes prévisionnelles : une collectivité située en Nouvelle Aquitaine a déjà pris contact avec nous afin de nous informer de leur décision de commander 2 coches solaires afin de relancer le tourisme fluvial sur une voie d’eau prochainement remise en état.

VOTRE INVESTISSEMENT

Notre chiffre d’affaires prévisionnel est établi sur la vente de coches solaires + location des bateaux + vente d’électricité.

En investissant, vous souscrivez auprès de la SAS BATEAUX POUR LA PLANETE à une redevance sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 3 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 100 000 €.

Si la SAS réalise son prévisionnel, le rendement pour chaque investisseur sera de 59 % en 5 ans.

Que se passe-t-il si le prévisionnel n’est pas atteint ?

Au cas où le prévisionnel ne serait pas atteint au bout de 5 ans et l’activité continuerait, la SAS continuera à verser les royalties jusqu’à remboursement total de la somme investie.

A partir de quand commencent les versements ?

La Redevance est cédée sur une durée de 5 ans à compter du 01/04/2019 et sera versée aux investisseurs chaque trimestre.

Tableau prévisionnel des versements :

Dates de versement Rémunération estimée sur les revenus de :
10/07/2019 avril, mai, juin 2019
10/10/2019 juillet, août, septembre 2019
10/01/2019 octobre, novembre, décembre 2019
10/04/2020 janvier, février, mars 2020
10/07/2020 avril, mai, juin 2020 

Attention : ces chiffres se basent sur une estimation de notre chiffre d’affaires. A vous d’évaluer le prévisionnel et la stratégie pour estimer si vous pouvez espérer gagner plus ou moins que le rendement annuel annoncé. N’hésitez pas à nous contacter. Votre risque maximum est la perte intégrale de votre investissement, et vous retrouvez au mieux le triple de votre investissement.

FACTEURS DE RISQUE

Principaux facteurs de risque liés à l’activité et au projet

  • Absence de clients liée à une crise économique et/ou à des circonstances météo défavorables (location)

 

  • Risque lié à la situation financière de la société BATEAUX POUR LA PLANETE. Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois. Sources de financement à l’étude en lien avec le projet présenté pour les 6 mois ultérieurs : recherches d’investisseurs, contact avec la Région pour prêt public 0% .

N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer.

Pour recevoir notre business plan détaillé, contactez-nous à l’adresse mariniere_2000@outlook.fr

team

Équipe

                                               

Dominique Renouf (maman de 4 enfants et grand-mère de 4 petits-enfants) navigue depuis 30 ans. Elle a créé plusieurs bateaux d’activité soit artistique (bateau-théâtres à Paris) soit social (entreprise d’insertion en tourisme fluvial) et du bateau solaire en 2006, elle travaille à la conception du Coche solaire depuis plusieurs années… Pour elle l’avenir du tourisme fluvial est électro-solaire !

Thomas Serré, architecte naval, est responsable de la conception technique du coche solaire. Depuis la création de son cabinet, il se consacre presque exclusivement à des projets à faibles impacts environnementaux. Il a rejoint le projet en début d’année afin d’y apporter toute l’expertise de la R&D conduite ces dernières années : coques en PEHD, matière recyclable et non polluante + propulsion électro-solaire.

Pierre Salane, originaire du Lot et Garonne et ancien élu, il vient de fonder la structure Energie Citoyenne 47, dont l’objectif est d’investir dans les projets d’énergie renouvelable (environ 100 membres). Il est chargé des relations avec les élus locaux. 

Valérie Vanoverfeldt en recherche d’un bateau autonome en énergie, a pris contact en 2017 avec Dominique et vient de rejoindre le projet en investissant dans le coche N°1. Professionnelle en marketing, elle participera à la commercialisation des bateaux.

Boris Perrin, réalisateur parisien, très attaché au Lot et Garonne dont il est originaire, il travaille sur un projet de magazine TV sur la voie d’eau selon une idée de Dominique Renouf.

Docteur Françoise Demaillynouvelle actionnaire , elle se propose d’être le » relais parisien » avec la presse et un réseau associatif. Elle a fait avec toute sa famille une croisière de 7 jours en août 2018 et a été conquise par le projet. Amatrice de voile et très sensibilisée aux problématiques de pollution et aux conséquences sur la santé.

Témoignage de Valérie :

« Motivée pour naviguer de façon autonome, silencieuse et économe !
Mais voilà, rien à l’horizon de ce type sur les fleuves de France et d’ailleurs… Sensibilisée et déjà adepte du photovoltaïque je me lançais il y a quelques mois dans les recherches pour trouver un mode de propulsion respectueux de ces valeurs portées. Heureusement mes recherches  me menèrent assez rapidement à Dominique Renouf et sa péniche de 29 m à propulsion électro solaire….prouvant ainsi au fil de l’eau et du temps que ce mode de propulsion était tout à fait possible et adapté notamment au fluvial.

Les coches d’eau solaire….
Et je n’étais pas au bout de mes surprises : un projet était en cours : un bateau plus petit et en même temps spacieux pour 4 à 6 personnes. Le contexte tout aussi enthousiasmant : celui de concevoir une flotte de bateaux à propulsion électro solaire ! Plus encore, ces « coches d’eau » seraient dédiés à la location sur le LOT, merveilleuse rivière car très propre mais malheureusement fermée progressivement en aval à la navigation. La cerise sur le gâteau : la location gestion qui permet d’être propriétaire sans avoir les soucis de l’entretien et de toucher en plus une redevance annuelle.Parfait pour moi qui ne pourrait de toute façon naviguer que 2 à 3 semaines/an. Mais voilà, les bateaux n’étaient pas encore proposés à la vente…il fallait tout d’abord concevoir le prototype 

Finalement : vite le prototype !!                                                                                                                                                Étais je prête à consacrer la majeure partie de mes économies pour ce beau projet… Après avoir étudié le projet sous le prisme marketing et apprécié la qualité du travail d’analyse  mené sur plusieurs années par  la porteuse de projet Dominique Renouf, sa personnalité mais également ses compétences ont terminé de me convaincre . En effet,  dynamisme,  ténacité,  capacité à fédérer et communiquer corrélés  à une longue expérience de la navigation fluviale sur ce mode de propulsion me semblait être  les clefs de la réussite. Enfin, autre élément majeur, j’ai rencontré l’architecte naval chargé de la conception : porté par des valeurs environnementales, jeune et pour autant expérimenté, j’ai pu apprécié ses qualités d’écoute, sa capacité d’analyse et son regard averti sur les nouveaux concepts et matériaux de construction. C’est pourquoi j’ai décidé d’investir dans le premier coche d’eau.

Et après ….
Apporter ma contribution en tant que professionnelle dans le domaine de la vente et du marketing plus que motivée et portée,par les valeurs environnementales du projet :  tout aussi tenace que Dominique,  cette flotte verra le jour, j’en suis certaine, comme une évidence que nous attendons tous depuis trop longtemps
et puis….voguer sur le LOT »

HISTORIQUE

I

Le LOT une rivière à fort potentiel touristique : 

Le projet de création d’une flotte de bateaux fluviaux électro-solaires nommés Coches solaires est à l’origine l’initiative de Dominique Renouf. Il est maintenant porté par la SAS Bateaux pour la Planète, fruit d’un partenariat entre des particuliers des entreprises:

  • Mme Renouf Dominique, a créé en 2006 le premier bateau-hôtel solaire au monde devise «  Kevin » : bateau de 50 tonnes équipé de 55m2 de panneaux solaires + 72 batteries. À l’heure actuelle il est le plus gros bateau solaire en France, qui navigue depuis 12 ans sans fuel ! Elle possède donc une expertise dans le domaine du tourisme fluvial depuis 30 ans. Auteur du livre « De soleil et d’eau ».
  • Des son arrivée sur le LOT en 2011, elle s’aperçoit de l’opportunité de créer une flotte de coches solaires dédiés à la location sans permis. Elle obtient une subvention de la Région pour réaliser une étude de faisabilité.
  • En avril 2017, la vice-présidente de Région organise une réunion à l’hôtel de région pour présenter ce projet aux différents services.
  • En mai 2018 : création de la SAS, et réalisation d’une pré-étude par Thomas Sérré (architecte).
  • En juillet constitution d’un dossier de candidature à l’appel à projet TINA de la Région.
  • Octobre 2018 : signature du premier bon de commande pour le coche N°1.
  • Mai 2019 : mise à l’eau des coches n°1 et n°2 et début de la commercialisation.
  • Développement de la création des 8 autres bateaux avec un financement européen+ un prêt public à taux zéro.
  • Mai 2020 : démarrage de la base de 10 coches solaires en location touristique.

/ Actualités /

FLOTTE SOLAIRE EN NOUVELLE AQUITAINE - Concours du bateau électrique
11 décembre 2018

Nous avons présenté le Coche solaire au concours du bateau électrique organisé par l’association Française du bateau électrique à l’occasion du salon Nautic 2018 !

voir https://www.bateau-electrique.com/newsletter/nl-concours-bateau-2018.php

 

Nous espérons que vous participerez à ce concours !

A présent nous approchons de la date du 15 janvier ,date à laquelle nous pourrions passer en phase d’investissement à la seule condition de concrétiser un maximum de pré-investissements … Alors n’hésitez pas à transformer votre intention en action concrète … Si à l’approche des fêtes vous préférez nous envoyer un chèque ,il ne sera pas encaisser mais comptabiliser par la plate-forme .Ainsi peut-être vous allez pouvoir augmenter votre intention ou pas !
En tout cas sachez que nous sommes en train de créer  le seul et unique projet de BATEAU ELECTRO-SOLAIRE destiné à la location sans permis …
2 autres sociétés ,les Canalous et Nicols ont équipé chacun un bateau ,ex- diesel , ils ont mis une « usine à gaz » avec énormément de batteries et pas un seul panneau solaire et … ils se rechargent tout les 15 km sur un seul et unique parcours long de 80km ( Alsace) ou Voie Navigable de France taxe leurs bateaux de 300€/semaine au titre de la recharge électrique (en plus de la location) Un vrai scandale qui pénalise les locataires ….
Le Coche solaire ,lui ,sera réellement autonome et AUCUN SUPPLEMENT NE SERA PERCU !!!
 
Je pense que les loueurs diesels ne veulent pas (ou ne peuvent pas) se remettre en question et c’est dommage pour eux mais pas pour nous ….
Donc à Vos votes et à vos participations si vous le voulez bien ….
ENCORE MERCI !

En savoir plus

/ Commentaires /

Vous devez être connecté pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).