Logiciel ScanSap

Un projet porté par TagLabs

Impacts (en savoir plus) : développement économique et de l’emploi
TagLabs développe ScanSap, un logiciel unique en son genre qui optimise les chantiers de rénovation et de modernisation des bâtiments.

/ Retour sur investissement /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 5 ans.
Soit un total de 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0 €
1
0 €
2
0 €
3
0 €
4
0 €
5
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 5 ans
(soit x... votre investissement initial en 5 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x3.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

/ Présentation /

project

Pitch

LE FUTUR DES CHANTIERS DE RÉNOVATION

LE CONTEXTE

La rénovation des bâtiments, qu’ils soient classiques ou industriels, est un sujet d’avenir majeur. On parle souvent des constructions neuves, et on oublie l’énorme parc de bâtiments existants, de bonne qualité, et que des travaux permettraient d’optimiser.

Le problème en rénovation, c’est que les travaux sont plus complexes que pour une construction neuve car la plupart du temps les plans et documents disponibles sont obsolètes, obligeant les entreprises à naviguer à vue.

Elles découvrent les problèmes en cours de chantier, reprennent leurs études, doivent faire des adaptations sur site, réapprovisionnent des matériaux manquants, multiplient les réunions…

C’est chronophage, coûteux, cela brûle du carburant pour rien, et génère plus de déchets.

En rouge: ce qui était prévu dans les études. En vert: ce qu’il fallait réaliser.

QUELQUES CHIFFRES

70% des reprises sur site sont liées à des erreurs en phase d’études.

Le coût de ces reprises est en moyenne de 9% du budget des travaux.

Les intervenants perdent en moyenne 14h par semaine sur des tâches sans valeur ajoutée.

Temps hebdomadaire moyen perdu par les encadrants des chantiers

LES NOUVELLES TECHNIQUES DE RELEVÉS

Depuis plusieurs années, des équipements de haute technicité, des scanners laser et des drones, ont fait leur apparition et permettent de relever les bâtiments en 3D. Les résultats obtenus se présentent sous la forme de nuages de plusieurs centaines de millions de points 3D. Toute la géométrie visible est capturée avec une grande précision et une qualité proche de la photo.

Scanner laser 3D

Ces appareils auraient dû mettre au placard le traditionnel mètre ruban… mais en fait il n’en est rien à l’heure actuelle.

En effet, les données 3D générées par ces instruments sont très difficilement exploitables par des non spécialistes avec les logiciels du marché, et nécessitent des ordinateurs très haut de gamme.

Les entreprises n’ont alors que deux possibilités : retourner sur site prendre des mesures imprécises à la main, ou déléguer l’exploitation des relevés 3D à des sous-traitants – souvent situés à l’étranger – qui ne disposent pas de la connaissance métier requise.

NOTRE SOLUTION

TagLabs a pour objectif, au travers de son logiciel ScanSap, de permettre aux entreprises d’exploiter facilement les relevés 3D et ainsi accélérer et fiabiliser leurs études, pour mieux anticiper les problèmes de chantier.

ScanSap offre à l’utilisateur la possibilité de se plonger de manière fluide dans l’environnement qui a été scanné, de prendre toutes les mesures nécessaires, de diagnostiquer les défauts, d’échanger des informations très détaillées et hiérarchisées, et aussi de reconstruire une maquette intelligente CAO / BIM du bâtiment en un temps record. Le tout sans nécessité de retourner sur site.

Les études deviennent plus sûres, les déplacements et les aléas de chantier se réduisent, et les délais sont mieux respectés.

Capture d’écran de ScanSap avec nuage de points d’une salle des machines.

UN IMPACT POSITIF SUR LES CHANTIERS ET L’INDUSTRIE

Nous vivons une époque charnière qui nécessite de faire les bons choix. Depuis (trop) longtemps, nos sociétés sont soumises à une course effrénée à la construction et au démantèlement des outils de production de proximité.

Les friches industrielles et les bâtiments vides se multiplient, et on préfère les raser plutôt que d’en tirer parti.

Pour nous, ces bâtiments restent utiles et nécessitent une rénovation efficace. Nos industries ont également besoin d’être régulièrement optimisées, et, en particulier en ce qui concerne l’agroalimentaire, de retrouver leur place près des consommateurs.

C’est un chantier énorme qu’il faudra mener dans les années à venir, et qui nécessitera des méthodes et des outils efficaces.

Nos outils accompagnent cette transition numérique du bâtiment.

LE MARCHÉ

Il touche la plupart des entreprises du BTP et de l’industrie: bureaux d’études, installateurs, constructeurs, services travaux et maintenance….

En ce qui concerne l’industrie, nous nous adresserons en priorité à l’agroalimentaire: les process y sont complexes, consomment beaucoup d’énergie, et nécessitent une modernisation fréquente.

Ce marché est mondial. La France est en retard… mais ScanSap a le potentiel de nous placer dans le peloton de tête.

Le marché du scanning 3D est projeté à 4 milliards de $ en 2023. Peu connu du grand public actuellement, il est en très forte croissance.

Quelques concurrents sont présents sur le marché. Les principaux sont les fabricants de scanners qui ont édité des logiciels propriétaires. Ces solutions sont plutôt orientées vers les sociétés qui effectuent les prestations de relevés 3D.

La spécificité de ScanSap est de s’adresser aux clients de ces prestataires, ouvrant ainsi un marché beaucoup plus vaste.

LE MODÈLE ÉCONOMIQUE

ScanSap sera proposé:

  • en souscription mensuelle / annuelle, afin d’apporter une flexibilité maximale aux utilisateurs et générer de la récurrence. La première version sera proposée aux alentours de 200€/mois pour une licence monoposte,
  • avec des packs de formation et de support,
  • en version visualiseur gratuit afin de le faire connaître.

Nous proposerons également des développements spécifiques pour adapter ScanSap aux demandes de grands comptes industriels.

LA LEVÉE DE FONDS

Nous souhaitons réunir 150.000€ pour financer le lancement de notre première version au printemps 2020 (marketing, communication, protection) et avancer sur les fonctionnalités avancées de la seconde version planifiée fin 2020.

RETOUR SUR INVESTISSEMENT

En échange de votre investissement, vous recevez tous les trimestres une part du chiffre d’affaires de TagLabs pendant 5 ans.
L’ensemble des investisseurs recevra 5,6 % du chiffre d’affaires pour 150.000 € (maximum) investis. Votre part sera proportionnelle à votre investissement.

Détails des besoins de financement

STRUCTURE

TagLabs est une SAS créée en 2017, au capital social de 53.330€. Elle a été fondée par Yan Koch, ingénieur de l’Ecole Centrale de Nantes et diplômé de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg. Depuis novembre 2019, Centrale Innovation, la filiale de valorisation des Ecoles Centrales, est entrée au capital à hauteur de 7%.

NOS VALEURS

Chez TagLabs, nous privilégions le travail de fond plutôt que les grandes annonces à coups de campagnes vidéo. Donc: no bullshit.

Nous veillons aussi à optimiser notre logiciel de sorte qu’il tire le meilleur parti d’ordinateurs moyens. Il est en effet trop facile aujourd’hui, grâce à la puissance des ordinateurs, de se contenter d’un code de qualité médiocre. Ce n’est pas notre cas.

Chez nous, pas de mentalité de « startupeur » aux dents longues qui considère que la levée de fond et le passage sur des chaines d’infos de business sont un aboutissement. Nos rémunérations sont modestes en regard de nos qualifications et nous sommes attentifs à chaque dépense. Notre succès sera celui que nos clients nous donneront.

impacts

Impacts positifs

IMPACTS ÉCONOMIQUES

Nous participons au développement économique en créant des emplois qualifiés dans un secteur innovant en plein essor, et visons un effectif de 15 personnes à horizon de 3 ans.

La 3D sur laquelle nous travaillons est encore peu maîtrisée, ce qui nous confère une expertise unique en France.

Nous veillons à ce que chaque collaborateur travaille sur des tâches qui l’intéressent tout en contribuant au projet global.

Nous contribuons également au dynamisme d’une région déjà reconnue pour son excellence dans les domaines du numérique.

IMPACT CARBONE

La rénovation et l’utilisation optimisée des bâtiments existants est l’un des grands défis à relever pour limiter les émissions de CO2. Toutes les solutions favorisant la rénovation doivent être prises en compte.

Un chantier qui subit moins d’aléas, c’est un chantier qui nécessite moins de transports et de réunions.

IMPACTS SOCIAUX 

Le secteur des chantiers a pris un retard assez considérable par rapport à d’autres secteurs : il génère trop de déchets, trop de transports, trop de dépassements de délais, trop d’accidents…

C’est d’ailleurs le secteur n°1 en matière d’arrêts de travail. Bien souvent, c’est la réalisation d’une tâche imprévue qui génère l’accident.

Notre logiciel ScanSap participe à un changement en profondeur des chantiers en y apportant des méthodes plus industrielles – dans le bon sens du terme – et donc plus qualitatives, et qui favorise l’anticipation des problèmes dès la phase d’études.

Il en résulte un chantier nettement moins soumis aux improvisations et donc aux risques.

Notre logiciel favorise la préfabrication, en particulier des structures et des réseaux. La préfabrication permet d’importer des tâches habituellement pénibles à réaliser sur chantier dans un environnement adapté et sécurisé.

strategy

Stratégie

Nos développements permettent de réduire les temps d’études tout en les fiabilisant. Nous visons une économie de 5% par chantier et une réduction de plus de 30% du délai des études techniques.

MARCHÉ, CLIENTS & POSITIONNEMENT

Le marché des relevés laser 3D est en plein essor et est projeté à plus de 4 milliards de $ en 2023.

Notre activité principale est le développement logiciel, dont ScanSap représente le produit phare. 

Le premier marché visé est celui de l’industrie. En effet, le secteur industriel a régulièrement besoin de se moderniser, et la complexité technique des zones de production engendre de nombreux problèmes lors des chantiers. Ce secteur est également le plus mûr vis à vis des relevés 3D.

Par industrie, on entend les services travaux / maintenance, mais aussi les entreprises qui interviennent sur les process: bureaux d’ingénierie, installateurs, constructeurs d’équipements. Rien que sur le territoire français, cela représente un potentiel de plusieurs milliers de licences actives.

Par la suite, nous aborderons les chantiers plus classiques, où la rénovation est un secteur d’avenir.

CONCURRENCE

Elle est principalement constituée de fabricants de scanners qui éditent également des logiciels, et de quelques éditeurs indépendants. Les principaux sont: Faro, Leica, Trimble, Clearedge, et Elysium.

ScanSap se démarque de ces acteurs en étant tourné vers les utilisateurs finaux et non les sociétés en charge d’effectuer les relevés.

STRATÉGIE DE COMMERCIALISATION

Nous allons démarrer avec une première version (MVP), stable et qui contiendra des fonctionnalités essentielles.

La distribution se fera en ligne avec un système de licence par souscription ou perpétuelle, et également via des distributeurs de solutions CAO.

Notre communication est en partie digitale via le site et les réseaux, mais aussi via des partenaires et au travers de déplacements chez les prospects, que la présence d’un commerciale facilitera.

MODELE DE VENTE

Le modèle adopté est celui de la souscription (abonnement): mensuelle, annuelle.

Le premier produit sera proposée à un tarif attractif, environ 200€ par mois, le but étant d’être adoptée par un maximum de clients. 

Elle sera suivie par une deuxième version, qui sera la version phare disposant d’un éventail plus large de fonctions, et puis une troisième intégrant l’apprentissage machine.

L’utilisateur pourra à tout moment passer à une version supérieure sans perdre la compatibilité de ses projets.

Les détails de prix seront communiqués au lancement de la première version.

DEPLOIEMENT

Nous tablons sur un objectif d’un millier de licences actives avec une progression mensuelle de 5 licences au démarrage, pour dépasser 30 licences / mois en régime établi.

Nous viserons l’ensemble des industries disposant de services travaux neufs / maintenance du territoire, mais aussi les bureaux d’études structure, process, et fluides.

A l’international, les premières ventes seront déclenchées par le biais de la communication digitale, puis par prospection active après renforcement de la structure commerciale.

RESSOURCES & PARTENAIRES

Notre équipe est composée de 4 ingénieurs et du fondateur. En termes de matériel, ce sont surtout des PC de puissance correcte que nous utilisons (configurations de 1500€ à 2000€). Nous sommes très attentifs à nos dépenses.

Structures d’accompagnement: Incubateur de l’Ecole Centrale / Audencia / Ensa, Réseau Entreprendre, Atlanpole, BPI France. Partenaires métier : Sona architecture, et un bureau d’études industriel.

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT

Les perspectives d’évolution sont larges, ScanSap pouvant trouver son marché dans des secteurs variés (investigations, diagnostics…).

Nous ambitionnons d’être sur le podium des logiciels de traitement des relevés 3D à horizon de 2023.

PLANNING DE DEVELOPPEMENT

Été 2020: début de commercialisation de ScanSap V1.

Été 2020: recrutement d’un ingénieur commercial.

Décembre 2020: ScanSap V2, fonctionnalités avancées.

Fin 2021: ScanSap V3, intégrant l’apprentissage machine.

model

Données financières

Mode de financement : investissement en royalties
Durée de l’investissement : 5 ans
Pourcentage de chiffre d’affaires versé chaque trimestre : 5,6 % maximum (pour 150 k€ levés)
Rentabilité visée : 102 % bruts en 5 ans (risque de perte intégrale de l’investissement, gain maximum : x 3)
Nous avons déjà réuni 230.000 euros, dont 100.000 euros d’apports personnels et 130.000 euros en subvention (French Tech et PIA3 Pays de la Loire). A noter que la structure existe depuis mi-2017 et que des développements ont déjà été réalisés.

REVENUS DU PROJET

Années Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5
CA prévisionnel € 60.000 € 110.000 € 530.000 € 2.100.000 € 2.600.000 €

Il est à noter que nous réalisons déjà des ventes de briques logicielles spécialisées à l’international via le store du 1er fabricant mondial de scanners, et sommes régulièrement sollicités pour des développements spécifiques.

VOTRE INVESTISSEMENT

En investissant, vous souscrivez auprès de TagLabs à une redevance sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 5,6 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 150 000€.

Si TagLabs réalise son prévisionnel, le rendement pour chaque investisseur sera de 102 % brut en 5 ans.

Que se passe-t-il si le prévisionnel n’est pas atteint ?

Au cas où le prévisionnel ne serait pas atteint au bout de 5 ans et l’activité continuerait, TagLabs continuera à verser les royalties jusqu’à remboursement total de la somme investie.

A partir de quand commencent les versements ?

La Redevance est cédée sur une durée de 5 ans à compter du 01/07/2020 et sera versée aux investisseurs chaque trimestre.

Tableau prévisionnel des versements :

Date Mois Année Versement sur les revenus de :
       
15/10/2020 Octobre 2020 Juillet, août, septembre 2020
15/01/2021 Janvier 2021 Octobre, novembre, décembre 2020
15/04/2021 Avril 2021 Janvier, février, mars 2021
15/07/2021 Juillet 2021 Avril, mai, juin 2021
15/10/2021 Octobre 2021 Juillet, août, septembre 2021
15/01/2022 Janvier 2022 Octobre, novembre, décembre 2021
15/04/2022 Avril 2022 Janvier, février, mars 2022
15/07/2022 Juillet 2022 Avril, mai, juin 2022
15/10/2022 Octobre 2022 Juillet, août, septembre 2022
15/01/2023 Janvier 2023 Octobre, novembre, décembre 2022
15/04/2023 Avril 2023 Janvier, février, mars 2023
15/07/2023 Juillet 2023 Avril, mai, juin 2023
15/10/2023 Octobre 2023 Juillet, août, septembre 2023
15/01/2024 Janvier 2024 Octobre, novembre, décembre 2023
15/04/2024 Avril 2024 Janvier, février, mars 2024
15/07/2024 Juillet 2024 Avril, mai, juin 2024
15/10/2024 Octobre 2024 Juillet, août, septembre 2024
15/01/2025 Janvier 2025 Octobre, novembre, décembre 2024
15/04/2025 Avril 2025 Janvier, février, mars 2025
15/07/2025 Juillet 2025 Avril, mai, juin 2025

 

FACTEURS DE RISQUE

Attention : ces chiffres se basent sur une estimation de notre chiffre d’affaires. A vous d’évaluer le prévisionnel et la stratégie pour estimer si vous pouvez espérer gagner plus ou moins que le rendement annuel annoncé. N’hésitez pas à nous contacter. Votre risque maximum est la perte intégrale de votre investissement, et vous retrouvez au mieux le triple de votre investissement.

Principaux facteurs de risque liés à l’activité et au projet

    • le principal risque est le temps nécessaire pour développer, d’où la nécessité d’accélérer la mise en vente,
    • la concurrence, qui dispose parfois de moyens humains plus conséquents,
    • l’adoption par le marché du BTP de cette solution innovante. A noter que les marchés étrangers sont plus mûrs et que les premières ventes seront hors territoire,
    • Risque lié à la situation financière de la société. Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 4 prochains mois, même en l’absence de commandes.

Dans le cas où le projet prendrait du retard, nous disposons d’une sécurité en proposant des missions de service à des bureaux d’études et à des industriels.

N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer.

Pour recevoir notre business plan détaillé, contactez-nous à l’adresse contact@taglabs.fr

team

Équipe

TagLabs a été fondée mi-2017 par Yan Koch après 10 années passées en génie climatique et en froid industriel, et 8 années en tant que fondateur et gérant de Liber-D, une des premières sociétés de scanning à démocratiser les relevés 3D.

Le sujet traité étant très complexe sur le plan technique, il fallait recruter des profils de haut niveau capables d’avoir des réflexions de fond et faisant preuve de ténacité.

Robin Kervadec (Ingénieur de développement 3D, ECN) a rejoint TagLabs quelques mois après sa création, puis Alexis Trouvé (Développeur C++, EPITECH), et Lucas Silve (Mathématicien, ENS Lyon). L’équipe a été complétée fin 2019 par Aurélien Milliat (Ingénieur de Recherche, ESIEA).

Da gauche à droite et de haut en bas: Robin Kervadec, Alexis Trouvé, Lucas Silve, Aurélien Milliat. Ambiance boulot !

Nous faisons régulièrement intervenir des compétences extérieures sur des activités spécifiques: accompagnement financier, méthode Agile.

Il manque désormais un profil commercial pour une prospection plus efficace.

Par la suite, nous comptons renforcer l’équipe en matière de marketing et de support client.

/ Actualités /

Aucune actualité pour le moment.

/ Commentaires /

Vous devez être connecté(e) pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).