Nkita & La Maison Bakwa

Un projet porté par Antepix / La Maison Bakwa

Développez le mobilier carton !

/ Retour sur investissement /

Si j'investis :

/ Présentation /

Afin de répondre aux recommandations des autorités financières sur la prévention du risque représenté par l'investissement participatif,
vous devez être inscrit et connecté pour accéder à la totalité du projet.

Inscription Connexion

/ Actualités /

Focus sur l'actualité de La Maison Bakwa
22 juin 2015

Terri(s)toires met à l’honneur La Maison Bakwa dans un article presse consacré à l’après campagne sur WE DO GOOD. 

Extrait:

 » Nkita Mapumba ne sera bientôt plus « SAF », l’acronyme qu’il utilise pour décrire ses deux dernières années professionnelles « sans atelier fixe ». En juillet, le cartonniste rennais emménagera dans la cité artisanale Pierre Louail. « Avoir cet espace de 170 m² va me permettre de vivre de mon projet, se réjouit-il. Je pourrai accueillir du monde pour les formations, mais aussi produire et stocker les meubles. » 

Pour lire la suite de l’article rendez-vous ici : http://www.terristoires.info/economie/rennes-la-maison-bakwa-a-trouve-un-toit-pour-ses-meubles-en-carton-1931.html#sthash.1rNI4r2E.dpuf

Parution presse - terri(s)toires Juin 2015  

En savoir plus
Zoom sur la table DIAS !
16 mai 2015

Zoom sur la table DIAS ! Pratique et forte en caractère !  

PRATIQUE & ESTHETIQUE – un meuble amovible

La table à manger DIAS habille votre séjour, se compose selon vos goûts, supporte les charges les plus lourdes – dans la limite d’une utilisation normale ;), et peut même s’habiller de plusieurs rangements, accessibles des deux côtés.

Plusieurs arrangements existent, le meuble est totalement personnalisable. La conception se fait sur mesure à la main et à la demande, compte tenu de la démarche slow design du créateur artisan d’art Nkita Mapumba. 

Tous à table ! La table à manger DIAS (pour “diaspora”) peut accueillir 6 à 8 personnes. Une fois le repas fini, son plateau se retire pour gagner de la place et devenir un cadre mural… et la salle à manger peut se transformer en piste de dance ! (Si vous préférez laisser la table telle quelle, sachez que vous pouvez aussi y grimper, car la table DIAS peut supporter jusqu’à 150kg !)

DIAS  Table DIAS

PLUS QU’UN MEUBLE, UNE PHILOSOPHIE – La table DIASPORA
Cette œuvre représente l’interactivité qui devrait exister entre le nord et le sud, l’Europe et l’Afrique et ce dans un juste équilibre. La commode de rangement est accessible des deux côtés; un côté France et un côté Afrique, on peut donc « prendre ou donner » de la même manière… Le damier de tissus Wax, un tissu Africain d’origine Hollandaise, représente la diversité de la diaspora Afrique en Europe.
Voilà un meuble pratique, esthétique, et écologique !

photo Maison Bakwa

Vous pouvez participer à l’activité de Nkita en investissant dès 10 euros sur le projet La Maison Bakwa et permettre ainsi la location d’un local sur https://www.wedogood.co/campaigns/nkita-et-la-maison-bakwaVous recevrez en échange une partie du chiffre d’affaires de La Maison Bakwa sur 3 années 

Elle peut accueillir jusqu’a 8 personnes et supporter jusqu’à 150 kg.
Des casiers de rangements et tiroirs accessibles des deux côtés et elle est disponible avec 4, 6 ou 8 chaises.
Dimensions (LxlxH) 150 x 90 x 75

En savoir plus
L'art-thérapie
16 mai 2015

L’art-thérapie par Nkita en 6 points !

1/ L’art-thérapie, qu’est-ce que c’est ? 

L’art-thérapie concerne toutes les tranches d’âge et toutes les pathologies, physiques (maladie de Parkinson, traumatisme crânien, déficience motrice, infirmité motrice cérébrale…), psychiques (troubles du comportement, dépression…) ou sociales (réinsertion…). L’idée est d’amener ces personnes à éprouver du plaisir grâce aux sensations que procure la manipulation de la matière et des outils. 

A partir du carton comme support de création, Nkita propose des ateliers de collage, dessin, peinture, … « Il n’y a pas besoin de maîtriser la pratique artistique pour faire appel à l’art thérapie. Il faut trouver l’élément déclencheur. Les arts aborigènes sont aussi une bonne source d’inspiration. Ensuite, on voit sur quoi la personne a envie de travailler. Elle doit arriver à trouver du plaisir dans l’activité. Je constate la plupart du temps une nette amélioration de leur communication, du relationnel et de l’autonomie. »

Pour mener à bien son intervention, Nkita rencontre au préalable les équipes d’animateurs ou de soignants, les membres de la famille, afin de construire un programme adapté.

2/ A quelle fréquence ont lieu les ateliers?
Un travail sérieux requiert une séance d’une heure sur un rythme hebdomadaire à bi-hebdomadaire. Si la durée des séances est portée à 2 heures, les séances peuvent être espacées de 2 à 3 semaines. C’est adaptable selon les possibilités et l’intégration de chacun. Les rythmes de la psyché diffèrent selon les personnes aussi les résultats peuvent être plus ou moins longs à observer. Les changements sont parfois spectaculaires, parfois plus longs. Une thérapie demande de la persévérance, et il faut du temps pour intégrer les nouveaux potentiels. Et c’est bien cet ancrage qui en fait la réussite.

3/ Combien de temps dure une prise en charge?
Tout dépend des objectifs. Ciblé de manière précise, comme en cas de résolutions de problématiques professionnelles, de difficultés relationnelles, des conséquences d’un divorce sur la vie de l’enfant, de ses problèmes scolaires, etc… le travail entre dans le cadre des thérapies courtes c’est-à-dire sur quelques mois.

S’il s’agit d’opérer des changements profonds, d’entrer dans une autre dynamique de vie, de reconsidérer ses étayages et ses repères, alors, nous entamons un travail d’exploration de la psyché, d’ancrage des nouveaux appuis et d’intégration des ressources, qui peut se conduire sur plusieurs mois, voire plus, comme dans tout travail sur soi.

A tout moment bien-sûr, chacun est libre de suspendre ou d’arrêter l’accompagnement thérapeutique.
 

4/ Les séances d’art-thérapie sont-elles remboursées?

Malheureusement en France, les séances d’art-thérapie ne sont pas encore remboursées par la sécurité sociale, cependant certaines mutuelles prennent en charge une partie des séances. J’agis aussi parfois directement auprès de structures.

artthérapie - hopital psy

5/ Quelles médiations proposez-vous?

En art-thérapie, je propose en priorité les supports d’expression visuelle (pastels secs, pastels à l’huile, crayons, collage…), mais aussi le travail du carton (ondulé), l’écriture… Simple à utiliser, le pastel permet de poser rapidement une émotion vive sans contrainte technique et de lire le dessin immédiatement sans attendre de séchage. Les enfants l’utilisent facilement, la tendresse du pastel sec offre un grand champ d’expressions rendues possibles par le découpage, le collage, la transformation de symboles… et son contact est apaisant.

6/ Je ne sais pas dessiner. Puis-je néanmoins bénéficier d’une séance d’art-thérapie?
Oui, bien sûr. Aucune connaissance artistique n’est requise pour participer à une séance d’art-thérapie. dans cette démarche choisie vers le mieux-être, c’est l’envie de voir évoluer son état psychique, mental et physique en éveillant son potentiel créateur qui prime. 

Pour soutenir la Maison Bakwa et lui permettre d’accéder à un atelier, soutenez-nous sur https://www.wedogood.co/campaigns/nkita-et-la-maison-bakwa en investissant dès 10 euros, vous récupérerez en échange une partie du chiffre d’affaires.

Plus que quelques jours, passez le message !

En savoir plus
Zoom sur Nkita, porteur du projet La Maison Bakwa
16 mai 2015

Nkita, téki ? 

Nkita, c’est tout d’abord un autodidacte qui se définit comme artiste depuis toujours. Né à Kinshasa en 1980, il y a grandit jusqu’à l’âge de 8 ans. Il est ensuite venu vivre en France et a eu l’occasion de visiter de nombreux pays. Ces expériences lui ont permis d’enrichir sa créativité en se confrontant à différentes cultures.

Mapumba NkitaNkita - joie

Dès son plus jeune âge, il est initié au respect de la nature et commence à travailler la matière “carton” en créant des oeuvres type “sculptures”. Puis, c’est en se documentant sur les possibilités offertes par le travail de cette matière qu’il a découvert le travail d’Eric Guiomar, célèbre fondateur d’une des grandes méthodes de fabrication de meubles en carton, qui l’a tout de suite passionné. En tant qu’autodidacte, il apprend donc la technique de ce célèbre cartonniste et continue de se perfectionner tout en se l’appropriant et notamment en adoptant le mouvement du slow design (respect de soi, de l’environnement et de la communauté) et en développant sa signature singulière : mélange d’inspirations africaines et japonaises.

Pourquoi créer La Maison Bakwa ?

En 2012, il est amené à travailler consécutivement avec des centres de réinsertion pour adultes désocialisés, puis avec des jeunes en difficultés. Il découvre ainsi que la technique de cartonnage, bien plus qu’un “passe-temps” présente des qualités de médiation particulière pour ces jeunes et adultes. De plus, à travers ses différents voyages, il prend conscience du potentiel de son activité en transmettant son savoir des jeunes en difficultés, leur permettant ainsi de développer leur propre activité.
Il décide donc d’en faire son activité, son métier et de créer son entreprise. Ainsi, il a désormais le plaisir de partager avec tous sa passion du design à travers ses créations de fabrication artisanale et le transfert de son savoir.


Nkita, comment opères-tu ?

« Alors que beaucoup de fabricants, avant même la création d’un produit, définissent le segment dans lequel il sera représenté, je recherche la perfection dans le geste. Le prix sera le produit de toutes les idées menant à la réalisation du meuble. »
Dès lors, l’ambition est de réaliser le produit le plus abouti, le mieux réfléchi, le plus beau afin de transmettre au mieux son « message ». 

Plus d’infos sur le slow design http://new-ecodesign.blogspot.fr/2008/04/le-slow-design.html 

En savoir plus
La Maison Bakwa, elle propose quoi?
15 mai 2015

La Maison Bakwa propose trois types de services:

  • L’animation d’ateliers et de stages de formation
  • La conception de meuble
  • La création sur commande

 

Nkita, un animateur qui envoie du bois !

Avez-vous déjà croisé Nkita lors d’un salon, d’un événement ? Il anime des ateliers lors desquelles il propose au grand public de construire tabouret de méditation. Le principe est que chaque personne soit initiée à la création de meubles en carton en construisant son propre tabouret, qu’elle pourra remporter chez elle, c’est aussi possible de le faire en atelier, en échange d’une participation libre.

A l’issu de ces fabrications (1800 tabourets de méditation en 1 an !) un concours trimestriel est organisé : les personnes qui renvoient une photo de leur tabouret habillé ou décoré par leurs soins peuvent remporter un stage de formation à la création de meuble.

319954_510588272332279_1635135513_n  DSC_1684

Nkita, il forme des meubles mais aussi des Hommes !

Nkita propose pour compléter des stages de formation au sein du futur atelier (qui devra voir le jour grâce au financement sur https://www.wedogood.co/campaigns/nkita-et-la-maison-bakwa) ou lors d’interventions auprès de professionnels tels que les centres de loisirs, les établissements spécialisés ou encore les campings ! 

Le cartonniste y propose une formule “une journée, un meuble” où le stagiaire apprend et créé un meuble en carton au cours d’une journée mais aussi des stages plus conséquents, pour les personnes qui souhaitent développer leurs compétences. 

Et pour former, il faut concevoir !

La conception des meubles fait également partie du métier. Les meubles designés et fabriqués par Nkita sont des créations uniques conçues selon ses aspirations : du fauteuil Dias au tabouret TabTam en passant pas la table … ou sur demande ! Car oui, il est possible de lui commander des meubles sur mesure, s’adaptant aux besoins et aux goûts. Que vous ayez besoin d’un meuble à chaussure à intégrer au bas de votre penderie, d’une table intégrant des rangements ou encore de lettres géantes pour promouvoir un événement, La Maison Bakwa a la solution.

La Maison Bakwa a déjà proposé ses services lors de différents événements : des ateliers au salon ID Créativ, la création sur commande pour le festival Le souffle de la Liberté, …

Pour soutenir cette activité, vous pouvez investir dès 10 euros sur wedogood.co.

Plus que quelques jours pour réunir les fonds nécessaires à la location d’un local ! On compte sur vous !

 

En savoir plus
Meubles en carton, bientôt un atelier créatif à Rennes?
23 avril 2015

 

Meubles en carton, bientôt un atelier créatif à Rennes?

 

 Bonjour à tous,

Tout d’abord, un grand merci à toutes les personnes déjà engagées dans la campagne de la maison Bakwa. Grâce à vous, la collecte a atteint 19% ! Mais pour atteindre les 100% et pouvoir louer un local, j’ai encore besoin de votre soutien ! 80% des campagnes de financement participatif qui atteignent les 20% réussissent leur campagne.

Alors partagez, likez et venez participer au prochain atelier de la maison Bakwa.
 
L’actu c’est aussi une soirée de rencontre le MERCREDI 29 AVRIL dès 18h, à Rennes. Vous pourrez découvrir la fabrication de mobilier en carton et vous renseignez sur les ateliers. L’occasion également d’échanger sur le projet de la maison Bakwa, et sur son actuelle campagne de financement participatif, en présence de l’équipe WE DO GOOD.

Invitation - Nkita 02

 Retrouvez toutes les informations sur le carton d’invitation et sur la page d’invitation Facebook.

N’hésitez pas à partager cette invitation auprès de votre entourage.

Et pour ceux qui ne pourraient pas venir, rendez-vous sur la campagne pour investir dans le projet WE DO GOOD.

Encore merci à tous, en espérant vous voir bientôt.

Nkita Mapumba 

En savoir plus

/ Commentaires /

Vous devez être connecté pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).