Naoden

Un projet porté par NAODEN

Co-générons une autre énergie

/ Retour sur investissement /

Si j'investis :

Je recevrai 0 €*
soit 0 % du chiffre d'affaires versé tous les trimestres.
0
2016
0
2017
0
2018
0
2019
0
2020

/ Présentation /

project

Pitch

Chaque année, les entreprises et les collectivités produisent des millions de tonnes de déchets bois. Pourquoi ne pas les exploiter sur place pour diminuer la facture énergétique et limiter les émissions de CO2 tout en développant l’emploi local ?

NAODEN conçoit, fabrique et installe des centrales bioénergétiques.
Imperium
(mode cogénération) produit simultanément de l’électricité (30kWe) et de la chaleur (78kWth).
Nobilis
(mode brûleur) produit de la chaleur (100kWth) pour du process.

Les centrales fonctionnent à partir de biomasse. Aujourd’hui elles acceptent du bois tel que de la plaquette et du granulé jusqu’à 25% d’humidité. L’objectif à très court terme est d’accepter des intrants plus humides. Naoden travaille également en R&D sur la biomasse autre que le bois.

Schema_WeDoGood-01

Ces centrales s’implantent sur deux typologies de sites :

Les sites producteurs de combustibles comme les industriels de la transformation du bois. Avantage, la ressource est disponible localement sous forme de déchets. Au-delà d’une économie de la facture énergétique allant jusqu’à 70%, elle contribue à plan d’élimination et de gestion durable des déchets.

Les sites énergivores comme les industriels, les collectivités, les établissements de santé et le secteur tertiaire. Avantage, la cogénération permet l’autonomie sur des sites isolés et dans les autres cas offre une diminution de la facture énergétique de l’ordre de 40%.

NAODEN commercialise ses centrales sous forme de « solutions collaboratives & positives en faveur de la transition énergétique ». En plus de l’accompagnement du cycle de vie du produit, il s’agit de définir avec le client le choix de transformation et de production du combustible au plus près du site pour œuvrer à de l’emploi local.

La gazéification de biomasse : qu’est-ce que c’est ?

Cette technique transforme la biomasse en gaz de synthèse par un procédé thermochimique en 4 phases successives : Séchage, Pyrolyse, Oxydation et Réduction.

GAZEIFICATION_SCHEMA-01

Dans un contexte de crise économique et environnementale, la maîtrise de la facture énergétique et de l’empreinte carbone pour les entreprises et les collectivités représentent un véritable enjeu. La valorisation des déchets est alors une source de diversification et un levier économique de création d’emploi local.

Après deux ans de recherche et développement, NAODEN dispose d’un prototype dont les premiers résultats confirment la faisabilité technique du projet. Nous avons choisi de faire appel au financement participatif pour lancer et déployer ce prototype chez un industriel, en vue de lancer la phase commerciale dès 2016.

En investissant, vous participerez à une aventure économique locale et pourrez bénéficier d’un rendement annuel moyen de 7% en recevant chaque trimestre une part de notre chiffre d’affaires si le projet avance comme prévu.

La collecte va permettre de financer les postes suivants :

Camembert-besoin-en-financement-022-1024x776

STRUCTURE

Créée en janvier 2015, NAODEN est une société à actions simplifiées au capital de 44 500 € entièrement détenue par les quatre associés fondateurs qui en constituent l’équipe. La société a été lauréate de la première cession de l’Eco Innovation Factory et est depuis incubée par ATLANPOLE afin de bénéficier d’un soutien à son développement.

NAODEN est acteur de la TRIA (Troisième révolution industrielle et agricole) en région Pays de la Loire et membre de Bretagne Eco Entreprise .

impacts

Impacts positifs

Nous sommes persuadés que les changements doivent être engagés par les citoyens, pour eux-mêmes et pour les générations à venir. La solution que nous développons remet l’énergie au coeur de la société et de ses acteurs.

IMPACTS ÉCONOMIQUES

Notre volonté de travailler avec des structures régionales est pour nous un gage de maîtrise de la qualité et du respect des délais de fabrication. Cela s’inscrit également dans l’éthique de notre projet.

Made in France. Nos centrales sont fabriquées à 90% en France et sous-traitées à 60% en Pays de la Loire. Chaque centrale vendue permet de réinjecter environ 100 000 € dans l’économie locale.

Economies locales. Chaque centrale installée crée / dynamise / recrée / participe à un système économique local mettant en réseau différents acteurs professionnels. Qu’il s’agisse de valorisation des déchets ou des espaces boisés, l’exploitation et la production du combustible sont gérées en local. Le combustible est transformé sur place. L’énergie et la chaleur produites peuvent être utilisées en auto-consommation.
L’exploitation de chaque machine en service permet de réinjecter chaque année 10 à 20 000 euros dans la filière de production du bois et dans les opérations de maintenance. La valorisation des déchets devient ainsi une réelle source de diversification des revenus pour l’industrie et les producteurs agricoles.
Cela permet aussi de diminuer les coûts de transport et de traitement des déchets et bien sûr la facture énergétique de l’utilisateur.

IMPACTS SOCIAUX

Pour l’approvisionnement des machines, nous orientons nos clients vers des entreprises de réinsertion orientées sur les travaux d’élagage et sur les activités de seconde transformation du bois.

IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

La technologie NAODEN permet de diviser par 10 l’empreinte carbone des utilisateurs en se substituant aux énergies fossiles. Chacune de nos machines en service permettra ainsi de substituer une pollution équivalente à ce que peuvent produire annuellement 35 voitures !

Le bilan carbone du cycle de la biomasse est considéré comme nul dans la mesure où le bois, en fin de vie, relâche l’ensemble du CO2 qu’il a absorbé lors de sa croissance, qu’il soit brûlé ou qu’il se dégrade de manière naturelle dans son environnement. Les émissions de CO2 issues de la valorisation du bois en fin de vie sont donc compensées par tout le CO2 que l’arbre a pu absorber au cours de sa vie.

Le bois valorisé dans nos machines est issu de déchets d’activités de transformation du bois ou de résidus d’entretiens forestiers ou agricoles. En aucun cas nous n’abattons d’arbres en vue d’une valorisation énergétique.

strategy

Stratégie

Aujourd’hui les enjeux énergétiques et environnementaux sont incontournables et représentent un des axes prioritaires des orientations politiques européennes et mondiales. Notre équipement répond aussi à de réelles attentes à un niveau microéconomique.

Nous offrons en effet à nos clients :

– Une possibilité de réduire de manière significative la facture énergétique

– Une diminution de l’empreinte carbone

– Une diversification de leurs activités

– Une valorisation de leurs déchets bois

– Une possibilité de dynamiser l’économie locale

– Une démarche active pour un monde plus durable

MARCHÉ, CLIENTS & POSITIONNEMENT 

Un marché de niche à fort potentiel de développement !

Notre marché cible s’identifie par des problématiques énergétiques précises :

  • Établissements consommateurs d’énergie (chauffage, process, consommations électriques)
  • Énergie de référence à coûts élevés (Propane, Fioul, Electricité)
  • Ressources locales en biomasse (déchets industrie du Bois, élagage)
  • La mutualisation des énergies (ÉcoQuartiers, immeubles)
  • Sites isolés

 
Nous avons identifié plusieurs secteurs d’activité présentant ces caractéristiques :

– Les industries de première et seconde transformation du bois,
– Les industries énergivores,
– Les collectivités,
– Les établissements de santé,
– Les exploitations agricoles,
– Le secteur tertiaire.

En France, ces différents secteurs représentent ensemble un marché potentiel de 85 000 machines à installer. Dans un second temps, nous visons aussi des marchés étrangers : Europe du Nord et de l’Est, Asie, Maghreb, Amérique.

Ce marché est soumis à une faible intensité concurrentielle :

Faible pouvoir de négociation des clients : l’offre sur ce type de centrale est limitée car il y a pour l’instant peu d’acteurs.

Faible pouvoir de négociation des fournisseurs car les technologies sont basées sur des équipements standards (tuyauteries, chaudronnerie, équipements de série).

Forte menace des produits de substitution : utilisation des énergies fossiles et des autres énergies renouvelables. Mais les énergies fossiles ne sont pas maîtrisées en termes de prix, et la production des autres énergies renouvelables est plus difficile à maîtriser notamment pour celles qui dépendent des conditions météorologiques.

Forte menace de nouveaux entrants car le marché est naissant. La concurrence directe sur nos produits est pour l’instant faible car Naoden utilise des techniques de conception différenciantes pour rendre sa centrale plus performante..

Au regard d’une concurrence de type chaudière biomasse, notre solution dispose des avantages suivants :

    • Faible inertie thermique : variation de charge hyper dynamique
    • Production d’électricité qui génère une rentabilité économique

 

  • Schéma économiquement viable sans subventions

 

  • Meilleure performance énergétique
  • Moins de résidus
  • Réduction totale de polluants
  • Emprise plus faible

 

STRATÉGIE DE COMMERCIALISATION

Naoden apporte à ses clients :

  • L’appartenance à une action en faveur de la transition énergétique.
  • Le gage d’une solution qui oeuvre pour des actions sociales et sociétales au niveau local.
  • Un service unique et “transparent” (objectif : 100 % performance, zéro problème).

Au moyen de notre offre dénommée :

SOLUTION COLLABORATIVE & POSITIVE EN FAVEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE.

Offre Produit : Notre offre produit de base concerne le module de gazéification et ses équipements annexes (silo, container, moteur de cogénération, torche…) sur une gamme de puissance aujourd’hui unique. Notre spécificité sera alors de combiner des unités modulaires pour augmenter la puissance globale.

Offre Service : Notre offre service à pour objectif de garantir au client le meilleur taux de disponibilité de la machine. Nous identifions avec lui les compétences internes présentes sur site et nous construisons ensemble la solution adaptée à ses besoins. Nous proposons le service de base qui est la fourniture de pièces-détachées jusqu’au full service qui est l’exploitation avec assistance de la machine.

Offre combustible : C’est notre valeur ajoutée. Nous sommes convaincu qu’il est essentiel de maîtriser et contrôler le combustible pour éviter des problèmes techniques dans notre machine. C’est en maîtrisant le combustible que nous arriverons à une solution transparente et « qui se fait oublier ».

Relation Clients : Face à un produit et service innovant, notre relation client se base sur un engagement fort visant à garantir les disponibilités et rendements des centrales. Être à l’écoute et disponible 24h/24 365 jours par an est un objectif affiché à très court terme. L’image que nous voulons développer est celle d’une entreprise responsable et dédiée aux attentes de son client.

La solution Naoden est collaborative dans la démarche : nous travaillons en amont avec le client pour évaluer la ressource disponible chez lui, avant de mobiliser l’écosystème locale pour structurer une filière d’approvisionnement complémentaire.

Et c’est parce que nous sommes concepteur et fabricant que nous pouvons offrir à nos client la garantie de toute la chaîne de service.

Rendue possible grâce à des étapes jalonnées :

Nous devons nous assurer avant tout de la fiabilité et de la qualité de notre produit. Pour cela, la commercialisation de nos solutions sera dans un premier temps ciblée sur l’Ouest de la France afin de pouvoir intervenir dans les meilleurs délais sur les machines en service pour traiter les problématiques inhérentes à la commercialisation d’équipements innovants mais également de bénéficier des retours d’expérience pour fiabiliser nos machines.

La fiabilité de nos machines acquises, la commercialisation se déploiera sur des zones géographiques stratégiquement ciblées en France et à l’étranger via :

  • Des prescripteurs : bureaux d’études, cabinets d’architectes, institutionnels de la filière bois.
  • Des distributeurs : partenaires spécifiques (commercialisation, installation, SAV).
  • Des salons : Salon du bois énergie, Pollutec, World efficiency, Powergen
  • De la communication institutionnelle : des supports de communication (web et print) et des relations presse ciblant notamment les médias professionnels (Bois Énergie)
  • Des événements : visites du démonstrateur

 

RESSOURCES & PARTENAIRES 

NAODEN, c’est 4 associés aux disciplines complémentaires. C’est une base solide qui confère à la société une valeur ajoutée pour innover et ainsi devenir rapidement un acteur reconnu dans son activité.

Pour booster la stratégie de vente et les démarches commerciales, nous allons renforcer dès septembre notre équipe d’une ingénieur technico-commerciale.

Aujourd’hui, les compétences de production ne sont pas internalisées. Nous avons engagé des relations privilégiées et des partenariats forts avec des industriels comme STIA et Aro-Concept qui partagent les mêmes valeurs et convictions que nous. C’est un gage d’efficacité et de qualité pour nous mais aussi pour nos clients.

Basée à Nantes, Naoden bénéficie en plus d’appuis et d’expertises auprès des laboratoires de recherches universitaires dans le domaine de la thermique énergétique tels que le DSEE des Mines de Nantes et le laboratoire de Polytech Nantes.

 

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT 

Les étapes de développement que nous envisageons sont les suivantes :

  • 2015 : Mise en place du pilote chez un industriel d’ici la fin de l’année pour valider les essais « industriels »,
  • 2015/2016 : Ingénierie et développement du produit commercial,
  • 2016 : Commercialisation de 4 unités à partir de juin 2016,
  • 2016 : Développement R&D d’une technologie innovante adaptable au réacteur et innovation continue sur les produits et services,
  • Vente de 8, 20 et 40 machines respectivement en 2017, 2018, 2019.


A partir de 2018, nous prévoyons une commercialisation internationale de nos produits.

model

Données financières

Mode de financement : investissement en royalties – à partir de 10 €
► Durée de l’investissement :  5 ans
► Rentabilité : 7,16  % par an (gain maximum : x 2, risque de perte intégrale de l’investissement dans le seul cas de faillite de l’entreprise)
► Risque : 2,61 / 5 (faible/moyen – évalué par les internautes lors du vote)

REVENUS DE NAODEN 

NAO - Graphique CA

 

Année 1

Année 2

Année 3

Année 4

Année 5

CA prévisionnel

724 k€

1 756 k€

4 079 k€

9 061 k€

11 810 k€

 

Notre CA est établi selon notre perspective en terme de vente d’équipements et de prestations de services associés. Les volumes de ventes et CA associés ont été considérés non seulement sur la base d’un marché potentiel mais surtout sur une stratégie de de croissance et de structuration de la société afin de répondre à une cohérence de développement et une gestion de la trésorerie excédentaire.

VOTRE INVESTISSEMENT 

En investissant, vous souscrivez auprès de Naoden à une redevance sur le chiffre d’affaires, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 0.85 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 165 000 €. Si seulement 83500 € sont levés, Naoden reversera 0,43 % de son CA, etc. (règle de 3).

Si Naoden réalise son prévisionnel, le rendement annuel moyen pour chaque investisseur sera de 7,16%.

Tableau prévisionnel des versements au total des investisseurs pour une levée de 165 000 € (0,85% du CA)

Date

Rémunération estimée sur les revenus de :

Avril 2016

Juillet 2016

Octobre 2016

Janvier 2017

Janvier, février, mars 2016 : 1538,50 €

avril, mai, juin 2016 : 1538,50 €

juillet, Aout, septembre 2016 : 1538,50 €

Octobre, novembre, décembre 2016 : 1538,50 €

Avril 2017

Juillet 2017

Octobre 2017

Janvier 2018

Janvier, février, mars 2017 : 3731,50 €

avril, mai, juin 2017 : 3731,50 €

juillet, Aout, septembre 2017 : 3731,50 €

Octobre, novembre, décembre 2017 : 3731,50 €

Avril 2018

Juillet 2018

Octobre 2018

Janvier 2019

Janvier, février, mars 2018 : 8668 €

avril, mai, juin 2018 : 8668 €

juillet, Aout, septembre 2018 : 8668 €

Octobre, novembre, décembre 2018 : 8668 €

Avril 2019

Juillet 2019

Octobre 2019

Janvier 2020

Janvier, février, mars 2019 : 19 255 €

avril, mai, juin 2019 : 19 255 €

juillet, Aout, septembre 2019 : 19 255 €

Octobre, novembre, décembre 2019 : 19 255 €

Avril 2020

Juillet 2020

Octobre 2020

Janvier 2021

Janvier, février, mars 2020 : 25 096 €

avril, mai, juin 2020 : 25 096 €

juillet, Aout, septembre 2020 : 25 096 €

Octobre, novembre, décembre 2020 : 25 096 €

Exemple d’investissement : j’investis 100 €

Je convertis mes 100 € en % du CA avec une règle de 3 sachant que :

  • pour une levée de 165 000 €, Naoden verse 0,85% de son CA,
  • pour une levée de 83 500 €, Naoden verse 0,43%,
  • pour 100 €, Naoden verse 0,000515152 % (100 x 0.85% / 165000)

Quelque soit le montant levé par Naoden à la fin de la campagne, chaque euro investi donnera le droit à la même part de chiffre d’affaires, soit 0,0000051515%.

Pour 100€ investis, je vais donc recevoir :

  • La première année : 0,000515152 % de 754 k€
  • La deuxième année 0,000515152 % de 1756 k€, etc.
  • Sur 5 ans, cela fait un total de 141,30 € soit 41,30 € de bénéfices, ce qui correspond à mes 7,16% de rendement annuel.

Attention : ces chiffres sont à titre indicatif car ils se basent sur un estimatif de notre chiffre d’affaires. A vous de juger notre prévisionnel et notre stratégie pour estimer si vous allez gagner plus ou moins des 7,16 % de rendement annuel annoncé.

Pour une explication en vidéo par WE DO GOOD, cliquez ici !

 

BUSINESS PLAN 

Accédez au détail de nos données financières sur le lien suivant : DonneesFinancieresNaoden2016-2020

 

FACTEURS DE RISQUE 

Principaux facteurs de risque liés à l’activité et au projet :

  • Si aujourd’hui les premiers résultats sont encourageant, le développement de la solution complète sur laquelle nous travaillons peut ne pas répondre aux performances techniques escomptées.
  • Les délais de développement prévus sont relativement courts et nécessitent à terme d’autre levées de fonds (augmentation de capital). Le respect du planning technique devra nous aider à valider les prospectives financières envisagées.
  • Risque lié à la situation financière de la société – Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose, d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois. Sources de financement à l’étude en lien avec le projet présenté pour les 6 mois ultérieurs : investissement en capital via des business angels, et prêt bancaire.


N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer.

team

Équipe

Pour relever ce challenge technique, technologique et industriel ambitieux, notre équipe se compose de personnes complémentaires pluridisciplinaires.

NaodenEquipecopie

Erik Mouillé

Image1

Président

Ingénieur Thermicien / Responsable technique / R&D.
5 ans de mise en service de chaudières industrielles pour ALSTOM.
9 ans Co gérant et directeur technique BE EXOCETH (Ingénierie thermique / fluides).
2 ans Développement du service mise en route et SAV chez LEROUX & LOTZ.

 

 

Alban Battisti
DirecteImage2ur Général

Ingénieur spécialité Achats et Supply Chain.
 5 ans responsable des marchés Services à la CAHPP (centrale d’achats de l’hospitalisation privée et publique).
3 ½ ans responsable des achats (portefeuille de 35 millions d’euros d’achats annuel) pour le compte du réseau ANTADIR (Prestataire de soins à domicile). Actuellement, Directeur d’un groupement de pharmaciens d’officines (CA de 3,5 Millions d’euros).

 

 

Cyril Terrien
Image3

Responsable Design / Communication

Designer industriel.
6 ans d’expérience chez VEOLIA en création de produit et équipements industriels (dont dépose de brevet), design management, et management de projet.

2 ans d’activité d’indépendant en management de projet innovant : Innovation In Your Company.

 

 Paul Boireau

ResImage4ponsable Production Exploitation

Formation aux techniques industrielles ( chaudronnerie,mécanique, production) et au développement de véhicules de compétition.
Expérience professionnelle en industrie, en compétition automobile, en second œuvre bâtiment et industrie du bâtiment (prototypiste chez Systovi, panneaux photovoltaïques).

 

 

 

CONSEIL STRATÉGIE 

Nous disposons à ce jour des conseils en stratégie de 4 associés aux profils et aux expériences complémentaires, permettant d’assurer les principales fonctions requises pour le développement de la société :

  • Jean-Jacques HENRY : Stratégie commerciale Export
  • Mario ARDOUIN : Expert machines spéciales
  • Nicolas BAROAN : Expert stratégique en start up innovantes
  • Emmanuel THOUAN : Expert en stratégie de marque

 

HISTORIQUE

Ce projet émane d’une réflexion d’industriels et de collectivités désemparées face aux déchets non valorisés qu’elles produisent. Un premier pilote a été réalisé de manière artisanale en 2014. Il a permis de valider certaines orientations techniques ainsi que de nombreuses pistes d’améliorations pour passer en phase de commercialisation.

GOOD POINTS

Lauréate de la première saison Eco Innovation Factory en 2014, et depuis incubée au sein d’Atlanpole, NAODEN est également soutenue par la BPI dans le cadre du développement technique de la machine.

Transformer du plomb en or ?
Presque… Transformer des déchets disponibles localement en énergie, le tout entièrement valorisable sur site avec à la clef la réduction de la facture énergétique, la diminution de son empreinte carbone et la redynamisation de l’économie locale… tel est le challenge que nous vous adressons !!!

Nous comptons sur vous.

stats

Statistiques

Les statistiques de vote et d'investissement du projet

Votes signe plus

Investissements signe plus

/ Actualités /

Naoden, un projet engagé pour le développement économique local
10 novembre 2015

Que faire quand on porte un projet innovant, avec un vrai engagement en termes d’impact environnemental et social, et que l’on se rend compte que les seuls fournisseurs d’un des composants nécessaires sont à l’autre bout du monde ?

Nous aurions pu accepter la défaite, contacter ces fournisseurs et en rester là. Mais, dans une ville comme Nantes, où il y a un écosystème dynamique d’innovation et de recherche, cela aurait été bien dommage ! Notamment parce que nous sommes convaincus de la pertinence de notre solution, que demain nous allons la retrouver dans la plupart des bâtiments collectifs ayant un besoin régulier en chauffage et électricité, et que sa production peut donc avoir un réel impact en termes de développement économique du territoire.

C’est cela qui nous a amenés à vouloir concevoir localement le moteur dont nous avons besoin et à aller chercher les compétences nécessaires auprès de partenaires du territoire.

 

Polytech Nantes : des étudiants intéressés par les enjeux énergétiques

Nous avons décidé de nous rapprocher de Polytech Nantes en raison de la diversité de compétences enseignées dans cet établissement. Mohamed et Mohammed, nos  ingénieurs Polytech, vont travailler sur la modélisation des écoulements gazeux et l’optimisation des transferts thermiques dans le réacteur de notre moteur. Pourquoi ont-ils décidé de faire leur stage chez nous ? Donnons leur la parole :

Mohamed Bouchemla : « Ce qui m’a attiré chez Naoden a été l’ambition de cette entreprise à développer un nouveau système de production d’énergie à partir de la biomasse.  Compte tenu des enjeux énergétiques actuels, il est nécessaire de commencer à chercher des alternatives pour l’avenir, afin de pouvoir préserver notre environnement et nos ressources naturelles. »

Mohammed Tazi : « Ce qui m’a attiré chez Naoden c’est leur solution qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et valoriser la production de l’énergie à partir d’une ressource renouvelable. C’est un projet très courageux mené par une équipe très active. »

 

La Joliverie : une école reconnue internationalement sur l’efficacité énergétique

Nous avons également décidé de nous rapprocher du BTS de combustion interne de La Joliverie. Le choix s’est naturellement porté sur cet établissement en raison de son niveau de formation reconnu internationalement. Cela fait de nombreuses années que le lycée La Joliverie travaille sur l’économie et la bonne utilisation de l’énergie sur des véhicules à faible consommation. 

Mickaël Fardeau, responsable technique MicroJoule au sein de cette école témoigne sur la pertinence de la collaboration avec Naoden : « La recherche de solutions alternatives et complémentaires aux combustibles fossiles est un premier aspect, le second est la valorisation de déchets, ce qui rend ce projet intéressant. D’autre part, travailler sur ce type de projet avec nos étudiants de BTS Moteur à Combustion Interne, spécialisés dans le développement et la mise au point des moteurs présente un intérêt dans leur formation, une ouverture d’esprit sur les problématiques énergétiques. »

 

Ces deux collaborations sont des exemples concrets de notre motivation à mobiliser les acteurs du territoire autour de l’activité de Naoden.

Qu’il s’agissent de conception, de développement ou de production, nous souhaitons devenir un acteur local engagé. La valorisation des déchets, leur exploitation et leur production sont gérées en local. L’exploitation de chaque machine en service permet de réinjecter chaque année 10 à 20 000 euros dans la filière de production du bois et dans les opérations de maintenance !

Nos centrales sont déjà fabriquées à 90% en France et sous-traitées à 60% en Pays de la Loire. Notre rêve ? Une machine produite localement, avec des ressources locales ! 🙂

En savoir plus
La solution Naoden, 35 000 € d’économies potentielles par an !
9 octobre 2015

Cela fait quelques mois que nous vous parlons de ce super projet de production d’énergie, qui va permettre de réduire ses déchets, ses factures et, tant qu’à faire, ses émissions de CO2… tellement d’avantages que cela peut laisser certains d’entre vous dubitatifs ! Alors, comment vous convaincre ? Et si, on vous disait 35 000 € d’économies réalisées et 63 tonnes de CO2 évitées en 1 an ?

Ce sont des chiffres concrets issus d’une étude de faisabilité que nous venons de finaliser pour l’implantation d’un démonstrateur dans un site pilote.

Selon l’étude, l’implantation d’une centrale Naoden Imperium permettrait à ce site de diminuer sa facture énergétique d’environ 60%, en économisant du gaz de ville et de l’électricité. Ces énergies, nécessaires au bon fonctionnement de l’activité, seraient générées directement sur le site par la centrale grâce à la valorisation de déchets de bois produits par l’établissement en question. Une énergie gratuite qui permettrait également d’éviter les frais d’évacuation de ces déchets.

Par ailleurs, l’implantation de notre centrale bioénergétique mode cogénération éviterait le rejet de 64 tonnes de CO2 par an. Cela représente un bénéfice environnemental non négligeable mais potentiellement aussi économique, la tonne de CO2 étant évaluée à environ 18 €.

Au-delà de cet exemple concret, nous pouvons affirmer aujourd’hui que notre solution permet de réaliser :

 

  • Plus de 65% d’économies sur la facture énergétique (35 000 € d’économie / an) :

 

 

  • des économies d’énergie autour de 70% :

 

  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre : 63 tonnes de CO2 rejetées en moins :

 

La dynamique de notre campagne de financement participatif est bien lancée avec plus de 40% financés à J-41 ! 🙂 Alors, vous aussi soutenez le potentiel de notre projet et rejoignez la communauté. Investissez dans une autre énergie avec Naoden ! 

Et pour ceux qui auraient encore quelques questions, n’hésitez pas à nous contacter ou à venir nous rencontrer lors de la Greenweek !

 

Greenweek : une belle occasion pour venir nous voir et découvrir le prototype !

Retrouvez-nous le mardi 20 octobre à partir de 18h à Atlanbois, à Nantes, pour une table ronde en partenariat avec WE DO GOOD. Cet événement, en lien avec la COP 21, réunira des acteurs locaux de la transition énergétique afin de faire émerger des solutions pour l’avenir. Inscrivez-vous ici.

Nous serons également présents le 22 et 23 octobre au palais des Congrès de Nantes pour deux journées de démonstration du prototype. Venez à notre rencontre !

En savoir plus
La gazéification
7 septembre 2015

Pourquoi faisons-nous le pari de la gazéification ?

“Mais au fait c’est quoi cette histoire de gazéification?”… une question que vous nous posez souvent quand on vous parle de Naoden. Et on s’en réjouit !

D’abord parce que cela signifie que notre projet vous a interpellé (et ça tombe bien car nous avons besoin de vous !). Mais aussi parce que, effectivement, nous proposons une solution qui reste assez méconnue et que nous avons devant nous tout un nouveau marché à développer !

Pour ceux qui n’ont pas suivi notre projet dès le départ, nous travaillons actuellement sur un prototype de centrale de micro-cogénération (n’hésitez pas à lire notre actualité précédente à ce sujet). Notre objectif est de produire de l’électricité et de la chaleur à partir de biomasse (essentiellement des déchets issus de la gestion forestière et de l’industrie de transformation du bois). Et cela à partir d’un procédé dont la dénomination laisse certains d’entre vous  pantois : la gazéification.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici un petit schéma pour clarifier :

NAO - Article 2 - la gazéification V1 - Google Docs

La gazéification, un petit peu d’Histoire

Maintenant que vous avez compris les grandes lignes, passons aux choses sérieuses : c’est quoi exactement la gazéification ?

Il s’agit d’un procédé de valorisation énergétique de biomasse qui permet, à partir de matières ligneuses telles que le bois, les fientes ou des résidus agricoles végétaux, de produire un gaz de synthèse (syngaz). Il peut être ensuite utilisé comme combustible dans un moteur de cogénération.

Si ce procédé reste assez méconnu, il n’est pas nouveau pour autant, bien au contraire ! Les premiers gazogènes ont vu le jour au XIXème siècle, avec la production de gaz de ville à partir de charbon minéral, et il était utilisé pour l’éclairage urbain. En 1921, le gazogène à bois arriveet très vite on voit apparaître la première voiture à gazogène intégré ! Mais c’est surtout pendant la seconde guerre mondiale que, face à la pénurie de pétrole, des voitures et camions à gazogène sont développés à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, principalement en France et en Allemagne.

Si vous avez du mal à y croire ou si vous êtes curieux d’en savoir plus, voici une vidéo avec de véritables reliques : https://www.youtube.com/watch?v=iyI3-YL_nU8

NAO - Article 2 - la gazéification V1 - Google Docs2

    Citroën avec une remorque gazogène.

La gazéification s’est également développée en Asie mais, après-guerre, seule la Chine a continué l’exploitation des gazogènes pour la production d’électricité et de chaleur, principalement à partir des déchets de la culture du riz.

Mondialement, cette filière connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, surtout grâce aux différentes crises pétrolières et à la prise de conscience des enjeux liés au changement climatique.

La gazéification est une source d’énergie renouvelable, neutre en carbone et zéro déchet, que nous pouvons produire localement : C’est pour cela que nous croyons en ce projet, et nous espérons que vous aussi.

Cliquez sur “voter” pour exprimer votre avis sur le projet ! Et, si vous avez des questions, utilisez les commentaires ! Nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

Si vous souhaitez aller plus loin, voici quelques sources d’information utiles :

– sur la gazéification :

http://www.naoden.com/gazeification/

– sur la cogénération :

http://www.naoden.com/cogeneration-chp/

Thermoptim : installation de cogénération.

En savoir plus
Premiers essais concluants et lancement de notre campagne de crowdfunding !
18 août 2015

C’est avec un grand plaisir que nous publions cette première actualité sur notre projet. Car nous vivons actuellement deux moments importants pour Naoden : ce n’est pas juste le lancement de notre campagne de financement sur WEDOGOOD.co, mais aussi une première phase d’essais de notre deuxième prototype qui se termine avec succès !

Cela fait deux ans que nous travaillons sur un projet de centrale de micro-cogénération. Notre objectif est de produire simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir de biomasse (essentiellement des déchets issus de la gestion forestière et de l’industrie de transformation du bois). C’est un projet ambitieux qui nous tient à cœur car il nous permettra de contribuer à diminuer la facture énergétique, limiter les émissions de CO2 et développer l’emploi local !

naoden-article01

Le mois dernier, le deuxième prototype, proche de la version commerciale, est sorti des ateliers de chaudronnerie de notre partenaire STIA. Il est ensuite allé chez Aro-Concept, notre automaticien, pour le câblage et la programmation. Nous avons choisi ces deux entreprises locales basées à Saint-Luce-sur-Loire car elles correspondent à nos valeurs et sont engagées dans un développement économique durable.

Aujourd’hui, nous avons atteint une nouvelle étape vers la concrétisation de ce projet : nous venons de terminer avec succès les premiers essais à froid de notre prototype.

 

Une première série de tests à froid

Le câblage terminé et la programmation faite, nous avons commencé le 20 juillet les tous premiers essais à froid (sans brûler de bois). Cela a permis de valider les équipements installés et de corriger quelques séquences de notre programme.

L’un des équipements majeurs de notre gazéificateur, à savoir la vis d’alimentation du combustible, est  un élément  important de l’installation. En effet, si le combustible n’arrive pas correctement dans notre réacteur, il est impossible de faire fonctionner la machine. Cela a donc été un beau moment pour toute l’équipe quand les les tests de la vis avec différentes typologies de combustible bois se sont avérés très satisfaisants !

 

Chaud, chaud… les essais à chaud !

Encouragés par la première phase de tests, nous avons décidé de prendre de l’avance et ne pas attendre septembre pour les essais à chaud. Et nous ne le regrettons pas.

Après une petite série de tests à chaud, nous sommes arrivés très vite à des températures proches de la gazéification* dans notre réacteur (à partir 700°C tout de même !). Et juste avant les vacances, nous avons réussi à dépasser cette température, en continu sur une durée de 2h, et à produire du gaz de synthèse.

Cela est encourageant et prometteur pour la suite. La  reprise des essais est prévu fin août. Nous espérons pouvoir vous accueillir pour une journée de démonstration fin septembre/début octobre ! 🙂

Maintenant, si comme nous vous croyez à ce projet, rendez-vous sur WEDOGOOD.co et donnez votre avis ! Notre campagne de financement débutera le 18 août par une phase de vote qui vous donnera l’opportunité d’évaluer l’impact environnemental, social et économique de notre projet. Cette phase est déterminante pour que nous puissions lancer ensuite la levée de fonds, prévue pour la mi-septembre. C’est votre avis qui validera ou non notre passage en collecte et ce sont vos retours qui nous permettront d’améliorer la présentation du projet !

*Vous voulez en savoir plus sur la gazéification, une technique qui a vu le jour au XIXème siècle mais qui reste peu exploitée ? Une actualité arrive très vite mais, d’ici là, n’hésitez pas à consulter cette page. A paraître également mi-novembre, un article chiffré sur les essais… Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre cette belle aventure avec nous !

 

En savoir plus

/ Commentaires /

Vous devez être connecté pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).