Migration : Paris-Manille, Nounou à tout prix

Un projet porté par Photoreporter en Baie de Saint Brieuc

Pour une information qui compte plutôt qu'une information qui plaise!

/ Retour sur investissement /

/ Présentation /

project

Pitch

La nécessité de produire des regards complexes sur le monde

Photoreporter a pour vocation de produire des regards sur le monde au travers de photoreportage. Ces productions sont notamment présentée dans le cadre du Festival Photoreporter en Baie de Saint Brieuc. Le modèle économique de la production s’appuie sur le mécénat d’entreprise de type PME.

Afin d’élargir les moyens mis à disposition des photographes nous proposons de devenir producteur de photoreportage et vous proposons de produire l’un des photographes les plus talentueux, les plus reconnus et les plus engagés de sa génération : Olivier Jobard, pour son projet de reportage : Paris-Manille, Nounous à tout prix.

Changer le regard sur l’émigration

Dans cette période où l’actualité se focalise sur les flux de migrants venant de Syrie, il est intéressant de prendre un peu de hauteur pour analyser et comprendre la diversité de l’immigration en France et voir si la France est une terre d’accueil ou d’intégration.

Il est également fondamental de comprendre quelles sont les motivations des migrants et voir comme ils s’adaptent et organisent leur vie une fois sur le territoire Français.

Afin d’illustrer cette diversité, nous souhaitons nous pencher sur une forme de migration: celle de ces femmes philippines qui viennent à Paris et qui gagnent leur vie en faisant des ménages et qui garde un lien avec leur foyer grâce aux nouvelles technologies et internet, notamment au travers de skype.

Olivier Jobard: un regard humaniste sur l’émigration 

Olivier Jobard est né en 1970. Il intègre en 1990 l’école Louis Lumière qui lui propose d’effectuer son stage de fin d’études à l’agence Sipa Press. En 1992, il rejoint l’équipe des photographes de Sipa qu’il quitte en 2011.
Il couvre de nombreux conflits dans le monde : Croatie, Bosnie, Tchétchénie, Afghanistan, Soudan, Sierra Leone, Liberia, Côte d’Ivoire, Colombie, Irak…

Jobard 1 K039

En 2000, il se rend à Sangatte. Son approche photographique change alors, il se consacre principalement à un travail au long cours sur les problématiques d’immigration, en Europe et dans le monde.
Suite à sa rencontre avec Kingsley au Cameroun en 2004, il le suit tout au long de son périple de l’Afrique vers la France. Puis pendant deux années, Olivier Jobard a concentré son travail sur la «forteresse Europe» : de l’Ukraine à la Pologne, de la Turquie à la Grèce, de la Syrie à l’île de Lampedusa, il documente les nombreuses routes migratoires clandestines qui mènent aux frontières européennes.

Après avoir témoigné des expériences d’immigration, c’est aujourd’hui l’intégration des immigrés dans leur pays d’accueil qui est au centre de son travail photographique.

Prix et bourses

  • Visa d’or Magazine. Festival Visa pour l’Image (2011).
  • Emmy Award for documentary with Media Storm’s Kingsley Crosing (2007).
  • Grand Prix Calderon. Festival du Scoop et du Journalisme (2007).
  • World Press Photo, 1 Prix, contemporary issues (2005).
  • Prix spécial du Jury du festival de photojournalisme de Gijon (2005).
  • Lauréat de l’un des prix de la fondation 3 P (2004).
  • Grand Prix Care International du Reportage Humanitaire (2004).
  • Visa d’or News. Festival Visa pour l’Image (2004).
  • Grand Prix Paris-Match du Reportage Photographique (2004).
  • Lauréat de l’Association 3P (2004).
  • POYi Award of Excellence (2000).
  • Prix Fuji France. Catégorie News. (1996/1998).
  • Prix du festival du Scoop d’Angers (1996/1997/2003).

 

LA COLLECTE

FINANCEMENT MONTANT
Billet d’avion 1000 €
Logement/Repas 15 jours/Transport Locaux 1300€
Traducteur/Fixeur 900 €
Droits d’auteur 1800€
TOTAL 5000 €

En échanges de votre investissement vous recevrez 25% des revenus généré par le reportage pendant une durée de 3 ans.

STRUCTURE
Le projet est porté par My-Photoreporter.

 

impacts

Impacts positifs

Le photojournalisme est une nécessité pour la société car il porte un regard complexe subtil et sensible sur le monde et parce que c’est le moyen le plus accessible par le plus grand nombre pour transmettre de la formation. 

En outre nous croyons au renouveau économique du reportage photo, car nous pouvons dorénavant multiplier les occasions présenter les travaux et être rémunérer pour cela (publication presse, publiation web, exposition, achat et location de tirage)…

IMPACTS ÉCONOMIQUES

L’équipe de Photoreporter qui porte le projet de My Photoreporter, a pour ambition de trouver de nouveaux moyens économique pour permettre aux photoreporter de faire leur travail qui est d’éclairer sur le monde. Depuis sa création Photoreporter a permis la réalisation de près de 50 reportages photographiques qui sont autant de regards sur le monde contemporain. 

IMPACTS SOCIAUX

De manière générale, ce qui anime l’équipe du projet est de porter un regard complexe et subtil sur le monde d’aujourd’hui.
Avec Olivier Jobard nous souhaitons permettre de développer un nouveau regard sur l’immigration et mieux en comprendre les enjeux. 

strategy

Stratégie

Le sujet produit est d’une actualité brûlante et sera réalisé par l’un des photographe les plus talentueux de sa génération, dont les reportages sont publiés dans les plus grands magazines du monde. 

MARCHÉ, CLIENTS & POSITIONNEMENT

Le sujet qui sera réalisé par Olivier Jobard pourra être commercialisé de plusieurs manières : 

  • Vendre le sujet à des magazines: 
    • Olivier Jobard publié régulièrement dans tous les plus grands magazines du monde  (Geo, Paris Match, Le Monde…)
    • En moyenne un sujet est vendu 4 à 5000 euros. nous tablons sur 2 à 3 publications du reportage sur 3 ans en nous appuyant sur les réseaux traditionnels et efficaces de commercialisation des sujets auxquels s’adresse Olivier Jobard. 
  • Organiser des expositions financées par des partenaires privées
    • Grace au festival Photoreporter nous avons mis en place un dispositif permettant de financer les expositions en s’adossant sur le Fonds de Dotation Photoreporter et à des partenaires privés.
    • En s’appuyant sur une ressource commerciale qui ira prospecter de nouveaux partenaires pour diffuser et louer une exposition tirée du reportage. Nous pensons pouvoir générer 10 000 euros de recettes par an durant 3 ans.

Photo-Roselyne

  • Ventes de tirages à l’unité et produits dérivés: 
    • Sur les différents lieux d’exposition du reportage, nous souhaitons mettre en vente des tirages et des produits dérivés (ex: carte postale). Nous pensons pouvoir générer 3000 euros de revenu par an. 

STRATÉGIE DE COMMERCIALISATION

La vente de sujet aux magazines sera basé sur le démarchage traditionnel notamment grâce à l’accompagnement de son agence. 

L’organisation d’exposition bénéficie d’un mode de prospection original basé sur la capacité à mobiliser des mécènes et adosser au Fond de dotation Photoreporter en Baie de Saint Brieuc.

model

Données financières

Mode de financement : investissement en royalties – à partir de 10 €
Durée de l’investissement : ans
Rentabilité : 10,89 % par an (risque de perte intégrale de l’investissement, gain maximum : x 2)
Risque : 2,32 / 5 (faible/moyen – évalué par les internautes lors du vote)


REVENUS DU PROJET

Année

2016

2017

2018

CA réalisé

10 000€

10 000€

10 000€

Ces revenus envisagés proviendront de la commercialisation du sujet par : des ventes à des magazines et surtout l’organisation d’expositions financées par des partenaires privés. Les pourront aussi être complétés par la vente de tirages à l’unité

VOTRE INVESTISSEMENT

En investissant, vous souscrivez auprès de Photoreporter à une redevance sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 25 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 5500 €.

  • Chaque euro investi donne ainsi droit chaque trimestre à 0,0045454545% du CA réalisé ;
  • 100 euros investis donnent droit à 0,4545454545% du CA ;
  • 1000 euros donnent droit à 4,5454545455% du CA ;

Si le reportage d’Olivier Jobar réalise son prévisionnel, le rendement annuel moyen pour chaque investisseur sera de 10,89 %.

Au cas où le prévisionnel ne serait pas atteint au bout de 3 ans et où l’activité continuerait, Photoreporter continuera à verser les royalties jusqu’à remboursement total de la somme investie.

Les investisseurs recevront 25 % du CA réalisé chaque année pour chaque euro investi.


Attention
: ces chiffres se basent sur une estimation de notre chiffre d’affaires. A vous d’évaluer le prévisionnel et la stratégie pour estimer si vous pouvez espérer gagner plus ou moins que le rendement annuel annoncé. N’hésitez pas à nous contacter Contactez-nousVotre risque maximum est la perte intégrale de votre investissement, et vous retrouvez au mieux le double de votre investissement.

FACTEURS DE RISQUE

Risque lié à la situation financière de la société – Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose [ou ne dispose pas], d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois. Sources de financement à l’étude en lien avec le projet présenté pour les 6 mois ultérieurs : …

N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer.

team

Équipe

L’équipe qui accompagne Olivier Jobard dans ce projet est l’équipe du Festival Photoreporter rodé en matière de valorisation du travail de photographe. Cette équipe est habitée par l’idée de partager avec le plus grand nombre un regard sur le monde subtil et pertinent.

 Alexandre_Solacolu

 

 

Alexandre Solacolu

Directeur du Festival Photoreporter 

 

 

 

 

1_galerie_olivier_jobard-225x300Olivier Jobard

Photoreporter engagé et humaniste 

 

Lenaick

 

 

 

Lénaick Hemery

DIRCOM du Festival Photoreporter

 

 

 

 

Claire

 

 

 

Claire Bertho

Responsable Mécénat

 

 

 

 

Arzhel-Henry

 

 

 

Arzhel Henry

Community Manager

stats

Statistiques

Les statistiques de vote et d'investissement du projet

Votes signe plus

Investissements signe plus

/ Actualités /

Aucune actualité pour le moment.

/ Commentaires /

Vous devez être connecté pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).