LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA

Un projet porté par LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA S.L.

Impacts (en savoir plus) : préservation des ressources, produit ou service écoresponsable, protection de la biodiversité, développement économique et de l’emploi
Production Biologique, Empreinte Carbone Diminuée, Fruits Rares

/ Retour sur investissement /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 5 ans.
Soit 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 5 ans
(soit x... votre investissement initial en 5 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x3.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

/ Présentation /

project

Pitch

La Casa Del Limon De Carolina c’est l’aventure de Thierry et Régina rejoints par Jean Vincent & Usi, ainsi que Caroline & Jérôme.

À la fois adeptes du salé et du sucré, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles saveurs, de nouvelles recettes sachant que nous sommes particulièrement friands d’agrumes (citron caviar, yuzu, combawa et kumquat). Et c’est comme ça que nous avons découvert le citron caviar… dont nous sommes tombés « fous » par toutes les possibilités qu’il apporte !

Nous avons cherché à acheter du citron caviar en France ou en Espagne, et il a fallu de la constance pour parfois en trouver à des prix élevés et souvent un peu desséchés, suite au long voyage depuis l’hémisphère Sud, l’Australie (principal exportateur) ou de la Californie.

Et pour nous, ce fut le déclic : pourquoi est ce que l’on ne pourrait pas en produire nous-mêmes ?

Après tout, nous aimons la terre, les bons produits et avons tous une culture agricole très forte dans nos familles qui étaient exploitants agricoles. Habitant à Valencia (Espagne), le berceau de la culture d’agrumes, nous avons donc tout étudié : la terre, le climat très spécifique de Valence, tout ce dont nos arbres pourraient avoir besoin pour se sentir bien et donc produire des fruits de qualité. Et tout est au rendez-vous, le climat chaud et humide de la région et la qualité de la terre.

Mais, le Citronnier Caviar , Il fallait donc bien étudier cet arbre avant d’entreprendre sa culture en plein champ et préparer au mieux son lieu de vie et d’implantation.

Depuis maintenant 2 ans, nous avons une vingtaine d’arbres (avec différentes variétés) en « serre laboratoire » chez nous, afin d’étudier l’adaptation des arbres, leurs besoins, les périodes de floraison et de récolte, leurs sensibilités aux ravageurs et nuisibles… tout ce qu’il faut savoir, car il faut bien dire que cet arbre là, ce buisson épineux est un sauvageon dans tous les sens du terme ! La documentation et toutes les données le concernant sont rares, peu descriptives.

Cet arbre, ou plutôt ce buisson épineux, même si il s’appelle « citrus », n’a rien à voir avec le citronnier habituel que nous connaissons bien : ses particularités différentielles viennent de son origine : les sous bois humides des forêts australiennes du Queensland (spécificité originelle, élevage, climatique, fructification) . Cette vidéo vous montre l’origine de ce fruit fantastique !

Pour synthétiser :
  • C’est un citronnier qui n’a rien à voir avec un citronnier classique
  • Son arboriculture est très différente du citronnier classique
  • Son besoin en qualité de terre, adaptée à son origine, est aussi très différent de celui du citronnier bien connu.
  • Son élevage est fragile car spécifique sur le plan de la fructification, et de sa taille par exemple.

Parallèlement, nous avons commandé il y a déjà 2 ans, près de 800 arbres dans une pépinière professionnelle. Ces arbres seront prêts à planter et livrés d’ici un an, en octobre 2020 sur notre terrain à côté de Lliria (plaine de Valencia), ces arbres ayant un format qui nous permettra d’avoir une première récolte rapide. Ce terrain a été choisi en fonction de différents critères, dont le sol, l’orientation, et aussi la possibilité d’extension facile.

Afin de diversifier notre offre, nous avons décidé d’adjoindre aux citronniers caviar, des yuzu, des combava et une nouvelle variété de kumquat extraordinaire, que nous appellerons, le kumquat caramelo. Ces variétés sont choisies de part leur saisonnalité différente (ce qui permet de répartir le travail agricole tout au long de l’année, sans surcharge) et de leur complémentarité de marché.

Notre société d’exploitation agricole « LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA S.L. » est d’ores et déjà lancée et active, car pas de temps à perdre 🙂

Les rôles entre nous sont bien répartis, mais une exploitation agricole demande une mise en œuvre concertée et des prises de décisions consensuelles !

Le citron caviar est un fruit fantastique, exceptionnel, mais très fragile qui demande un soin extrême pour révéler son potentiel. Il est utilisé à la fois en cuisine et en pâtisserie pour les multitudes de possibilités gustatives et visuelles qu’il apporte. Les plus grands chefs de cuisine l’utilisent avec des variantes uniques, et des saveurs stupéfiantes.

Ce fruit, selon la variété, possède des arômes incroyables et diversifiés, et aussi une grande capacité à DESIGN sur un plat et un dessert.

Notre but est donc de pouvoir faire profiter de ce produit d’exception, en cultivant des fruits de qualité avec une culture biologique qui respecte l’écosystème et surtout participer à notre niveau à la réduction de l’empreinte carbone générée par ces importations.

Donc voilà les différents défis que nous avons dû surmonter, pour lancer notre verger !

L’exploitation, le marketing et la commercialisation seront gérés par notre société : La Casa Del Limon De Carolina S.L., créée le 14 mai 2019, avec un capital de 21 000 € (87 % pour Régina & Thierry, 8 % pour Jean Vincent, 5 % pour Caroline).

Nous avons créé la société en Espagne car la production des fruits se fera en Espagne. De plus, Valencia étant la région d’expertise de l’agrume, nous y trouvons toutes les expertises nécessaires!

La vente des fruits se fera principalement en France pour 60 % et 40 % en Espagne.

Pratiquement tous les jours paraissent dans les médias des articles sur le citron caviar ! En voici quelques uns, au hasard :

 
Comme vous le voyez, Ces nouveaux agrumes sont « à toutes les sauces », mais très recherchés.
impacts

Impacts positifs

ÉCONOMIE

Au sein de la grande région d’agrumiculture de Valencia, nous faisons figure un peu « d’originaux » :

  • Alors que les champs d’agrumes sont orientés sur un marché de masse, nous sommes sur un marché de niche et haut de gamme.
  • Alors qu’ici la « monoculture » est la règle, avec beaucoup de travail délégué aux coopératives, notre exploitation sera gérée par nous, et travaillée par nous.
  • De plus, pourquoi aller planter un arbre si difficile avec plein d’épines ? Ainsi, le ramassage ne se fera pas par des équipes, mais par nous, à la main.
  • Pour la taille, celle-ci est très spécifique et légère, ainsi nous la ferons nous-même car très délicate, et les 2 années de « serre laboratoire » nous ont beaucoup enseigné. D’autant que Usi possède des qualifications dans la taille des citrus.

Autant dire que nous allons être regardés avec intérêt, et même soumis à la question ! Mais ce sera avec enthousiasme que l’on y répondra.

À terme, 5 emplois seront générés (à 5 ans), en plus du travail saisonnier (2 à 3 ouvriers agricoles lors des tailles et remise en forme des mesitas – les « mesitas » sont les monticules longitudinaux d’environ 40 cm de haut et 80 cm de large, surélevés où sont plantés les arbres) . En fait, le travail agricole en Espagne (dans les petites exploitations) n’est pas du tout articulé comme en France ! Ici c’est la famille qui travaille dans l’exploitation, et le reste , travail de récolte par exemple, est laissé en prestation aux coopératives qui se chargent de tout , vraiment tout (récolte, taille, traitement etc…). Nous aurons besoin de saisonniers supplémentaires ( quelques jours par an) , lors de travaux spécifiques, comme la taille , ou la réfection des mesitas (remonter la terre sur les laies). En revanche , l’exploitation va « donner du travail » permanent aux porteurs du projets (5) qui travaillerons donc dans la société, en permanence.

ÉCOLOGIE ET ENVIRONNEMENT

Notre exploitation sera bio, et c’est pourquoi nous sommes déjà, 1 an à l’avance, en train de travailler le champ et ensuite le recouvrir de plantes de couverture, pour y amener tous les nutriments dont auront besoin les arbres. Évidemment, cela veut dire : pas d’utilisation d’engrais chimique, ni de pesticides.

De plus, le système d’irrigation sera enterré, et les zones racinaires des arbres recouverts de matériaux évitant l’évaporation, ce qui devrait nous faire économiser minimum 30 % d’eau.

Préservation des ressources : économiser minimum 30 % d’eau : le fait de couvrir les sols, de construire une serre « filet » permet de réduire l’évaporation , très forte ici. Donc on devrait économiser 30% de la quantité d’eau (d’irrigation) prévue , qui serait nécessaire sans ces aménagements. D’autre part, les haies vont concourir également à cela.

Par ailleurs, un système assez performant devrait nous permettre de garder une humidité ambiante assez conséquente. Cela fait partie d’un savoir faire confidentiel.

Les emballages commerciaux prévus seront recyclables à 100 % (emballage écologique et biodégradable, bois, bambou, palmier, fibre de Canne à sucre, bioplastique (PLA) et le carton certifié FSC).

Protection de la biodiversité : Nous construisons ce verger comme un écosystème naturel (haies, zones humides, etc.) qui va progressivement se mettre en place : les haies arbustives de périphérie sont là pour recréer un écosystème d’insectes afin de combattre les maladies et ravageurs des fruits, mais aussi pour filtrer l’air et ses résidus, et ainsi garder au mieux un environnement spécifique. Il est aussi prévu de planter dès cette année des haies arbustives et vivaces, de 6 espèces différentes , en périphérie et de façon « itérative et non systématisée » en plein champ, pour favoriser la biodiversité des insectes et favoriser , à travers cela, le rôle des haies comme brise-vent, rôle anti-érosif, et rôle de réservoir d’humidité. En fait en cassant des « laies » rectilignes habituelles de plantation, nous allons re créer des zones d’habitat et de « circulant » qui vont favoriser un « micro climat » local favorable. Les graminées de couverture compléteront cet écosystème.

EMPREINTE CARBONE

Comme vous l’avez compris plus haut, actuellement ces fruits sont majoritairement importés en France de l’hémisphère Sud (Australie) ou de Californie. Des importations d’Israël commencent, mais comme les fruits qui viennent d’Australie ou de Californie, ils sont peu qualitatifs, avec des arômes peu présents, et plutôt secs.

Le frais y’a que ça de vrai ! Les temps de frigo et de voyage ne participent pas vraiment à la qualité des fruits. Les nôtres seront livrés frais, le lendemain de la cueillette, et ne sont qu’à 500 km de la France, ou même en production locale pour l’Espagne.

L’impact sur l’empreinte carbone est énorme, même si le tonnage est faible !

Par ailleurs, l’électricité nécessaire à l’exploitation sera fournie par des panneaux solaires. Le soleil ici on n’en manque pas !

strategy

Stratégie

Notre objectif est de devenir un acteur reconnu dans l’agrume haut de gamme, et surtout le citron caviar, avec une offre différenciée de qualité.

Cela est dépendant de la mise en culture de nos arbres et de leur environnement. Il est important de garder une variété d’offre unique, ciblée, choisie, et difficilement transposable. Nous proposerons ainsi des sous variétés de fruits qui vont offrir un choix unique à nos clients, et qui n’existe pas à ce jour sur le marché. Gardons à l’esprit que dans le domaine du Citron Caviar, l’aspect Design & Couleur reste un une argument majeur dans la vente, et participe à l’exceptionnel de cet agrume.

L’opportunité est unique : la demande est forte, l’offre est faible, confidentielle, de basse qualité.

Notre production est ciblée en fonction de nos clients finaux. Elle est essentiellement sur le citron caviar (63 % de la production totale).

Le kumquat est un fruit qui sera essentiellement en « essai », et qui sera étendu en fonction du marché et de la perception de ce fruit. Le yuzu sera en évaluation climatique et le combava en production normale. Un choix dicté par les saisons décalées de fructification.


La Casa del Limon de Carolina proposera des fruits frais, de qualité exceptionnelle avec des variétés qui n’existent pas dans l’offre à ce jour. Cette qualité sera d’ailleurs logotypée pour une meilleure identification sous notre marque européenne déposée et enregistrée LA CASA DEL LIMON CAVIAR®.

Pour encore mieux se différencier et assurer sa visibilité et sa reconnaissance, nous avons déposé et enregistré la marque européenne « LA CASA DEL LIMON CAVIAR » qui labellisera tous nos produits. 

MARCHÉ, CLIENTS & POSITIONNEMENT

Le marché est celui des agrumes haut de gamme labellisés « agriculture biologique ».
Les clients sont surtout les professionnels et chefs de cuisine, grands pâtissiers (mais pas que !), et l’engouement est là.
Le marché est un marché de niche, haut de gamme, avec une demande forte.

C’est donc un marché de niche mais qui porte sur des produits à forte valeur ajoutée et très peu de concurrence.

STRATÉGIE DE COMMERCIALISATION

La commercialisation se fera (France et Espagne) par une communication directe soit vers les grossistes, soit en direct vers quelques uns des chefs cuisiniers et grands pâtissiers.

Notre communication se fera au travers des outils appréciés et différenciés pour ces grands professionnels « leaders d’opinion », sans oublier une communication environnementale au travers des réseaux sociaux et de notre site internet.

D’autre part, le face-à-face commercial (que l’on assurera) sera essentiel à la bonne connaissance et à la bonne distribution de notre production.

Montrer les différences gustatives, aromatiques et DESIGN de nos fruits est absolument nécessaire.


RÉTROPLANNING DU PROJET

Comme on le voit ci-dessous, ce n’est plus vraiment un projet, car la société est active, avec avant même sa création, beaucoup de travail réalisé, avec un montant important d’investissement.

Le chemin et les objectifs sont clairs, segmentés, atteignables, et seront réalisés 🙂

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT

Le développement est déjà prévu avec le doublement de la production, dès que possible selon la réussite de la phase 1&2. Cela devrait se concrétiser avec la commande d’arbres supplémentaires, dès l’été 2021.

L’extension du terrain est possible, car les parcelles agricoles mitoyennes sont libres, et des contacts déjà pris pour cela.

model

Données financières

Mode de financement : investissement en royalties

Durée de l’investissement : 5 ans

Pourcentage de chiffre d’affaires versé chaque trimestre : 10 % maximum (pour 85 000 € levés)

Rentabilité visée : 67% bruts en 5 ans (risque de perte intégrale de l’investissement, gain maximum : x 3)

Risque : … (évalué par les internautes lors de la phase d’évaluation à venir)

La société, créée depuis le 14 mai 2019, possède un capital social de 21 000 €.

REVENUS DU PROJET

Les revenus sont en fonction de la capacité d’investissement qui elle, va augmenter le rendement commercialisable de la production. Nous expliquons ainsi, sur l’image ci-dessous, la différence d’investissement que nous ferons en matériel et installation, entre le minimum (30 000 €) et le maximum (85 000 €).

 

Cette différence entre les 2 niveaux, vise essentiellement la sécurisation des récoltes (protection contre les intempéries, protection contre le vol, achat du terrain qui permet aussi la construction de la serre), un meilleur ensemencement de la terre en nutriments ce qui favorisera une meilleure fructification et la possibilité de rentabiliser les récoltes de seconde catégorie en les transformant (atelier de transformation). Elle permettra aussi un niveau plus élevé en marketing digital et traditionnel.

Années Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5
CA prévisionnel levée 30 K€
27 K€ 175 K€ 270 K€ 277 K€ 277 K€
CA prévisionnel levée 85 K€ 39 K€ 250 K€ 380 K€ 380 K€ 380 K€

Notre chiffre d’affaires prévisionnel est établi selon la capacité d’investissement. Le CA (donc la vente de la production de fruits) sera de 40 % supérieur avec un investissement de 85 000 €. Cet investissement sera majoritairement mis dans l’équipement de protection et d’optimisation de la production.

Notre Verger est d’environ 1 hectare (à titre de comparaison – même si la comparaison est osée car ce ne sont pas du tout les mêmes types de fruits – la production de masse que l’on peut trouver en Espagne, sur le citron normal jaune type variétal Fino est d’environ 40 tonnes/hectare)

Levée de Fonds de 85 000 € Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5
Production estimée (tonnes) 1,2 7,1 11 11,8 11,8

VOTRE INVESTISSEMENT

En investissant, vous souscrivez auprès de LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA SL à une redevance sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 10 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 85 000 €.

Si LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA SL réalise son prévisionnel, le rendement pour chaque investisseur sera de 67 % brut en 5 ans.

Que se passe-t-il si le prévisionnel n’est pas atteint ?

Au cas où le prévisionnel ne serait pas atteint au bout de 5 ans et l’activité continuerait, LA CASA DEL LIMON DE CAROLINA SL continuera à verser les royalties jusqu’à remboursement total de la somme investie.

A partir de quand commencent les versements ?

La Redevance est cédée sur une durée de 5 ans à compter du 01/07/2020 et sera versée aux investisseurs chaque trimestre.

Tableau prévisionnel des versements :

Dates de versement trimestriel  Rémunération estimée sur les revenus de 
15/10/2020 Juillet, Aout, Septembre 2020
15/01/2021 Octobre, Novembre, Décembre 2020,
15/04/2021 Janvier, Février, Mars 2021
15/07/2021 Avril, Mai, Juin 2020 
15/10/2021 Juillet, Août, Septembre 2021
etc. etc.

Attention : ces chiffres se basent sur une estimation de notre chiffre d’affaires. A vous d’évaluer le prévisionnel et la stratégie pour estimer si vous pouvez espérer gagner plus ou moins que le rendement annuel annoncé. N’hésitez pas à nous contacter. Votre risque maximum est la perte intégrale de votre investissement, et vous retrouvez au mieux le triple de votre investissement.

L’objectif de la société étant de maximiser le chiffre d’affaires et de sécuriser au maximum la production, nous compléterions les fonds levés sur WEDOGOOD par un emprunt bancaire pour atteindre les 85.000 € si le montant levé devait être compris entre 30.000 et 85.000 €.

FACTEURS DE RISQUE

Principaux facteurs de risque liés à l’activité et au projet :

  • Filière BIO indispensable sur un fruit peu expérimenté mais (c’est aussi un point positif) peu attaqué par les parasites  et maladies (donc une part d’inconnu d’où la « serre laboratoire » depuis 2 ans).
  • Marché de niche et haut de gamme sans donnée statistique véritable : en fait, nous avons discuté avec les douanes françaises pour avoir les statistiques d’importation de ces fruits : pour eux, le volume est trop faible pour être détaché du groupe « petits agrumes ». Nous sommes aussi déjà en dialogue avec des grossistes qui travaillent ces fruits en particulier ! Leur problématique est le manque d’offre : ils n’arrivent pas à en trouver assez pour fournir la demande qu’ils ont . 
  • Arrivée probable de nouveaux concurrents : Espagne, Maghreb, Israël. Pour l’instant, quelques pépiniéristes français vendent quelques fruits souvent en ligne, mais ce sont les fruits qu’ils cueillent sur les plants qu’ils vendent. Ils n’ont pas de réelle production de fruit ! L’Espagne est en production confidentielle avec quelques hectares (une dizaine d’hectares, dont l’offre commerciale est dirigée vers l’Espagne), avec des variétés communes. Notre stratégie comme expliqué plus haut, vise à mettre sur le marché des variétés qui offriront un choix extraordinaire à nos clients. Concernant Maghreb, Israël, la production est très faible (là aussi quelques hectares, mais avec là aussi des fruits d’une seule variété, et des fruits sans label BIO). 
  • Filière BIO : la certification et ses réglementations sont en modification au niveau européen, et cela semblerait s’orienter vers un regroupement de « l’éco responsabilité » et du « bio ». Cela peut favoriser le reclassement en BIO d’exploitation « non bio » . Mais on s’adaptera ! Et cette échéance « possible » est lointaine.
  • Baisse des cours (baisse des prix) avec de nouveaux producteurs, et donc un volume d’offre plus important. Par précaution, nous avons intégré cette baisse possible des prix dans notre business plan et notre CA prévisionnel.
  • Risque lié à la situation financière de la société : actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois.

N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer.

Pour recevoir notre business plan détaillé, contactez-nous à l’adresse thierry@lacasadelimon.com

team

Équipe

L’équipe s’est formée naturellement autour de cette aventure qui est d’ores et déjà lancée.

La rencontre avec Jean-Vincent & Usi s’est faite naturellement autour d’un étal de marché local il y a quelques années, dans un village espagnol, dont le thème était l’agrume ! On y a discuté des différents types d’agrumes, et des agrumes extraordinaires, thème qui a animé de passionnantes journées ! Et puis… est venu le projet de cultiver des agrumes haut de gamme, sur une offre exceptionnelle, et en particulier le citron caviar.

Caroline est notre fille et Jérôme son compagnon : eux aussi passionnés par ces fruits un peu sauvages et leur difficulté.

Ce qui nous réunit : la passion commune de l’arboriculture de fruits rares, et surtout des agrumes, et offrir à nos clients des fruits qui vont leur faire dire : whaoww ! 

Régina et Thierry, tous les deux français, majoritaires dans la société, sont donc les administrateurs légaux de celle-ci. Issus du milieu agricole (leurs familles sont exploitantes agricoles dans le Tarn & Garonne et Var ). Leurs parcours personnels (bancaire, cadre commercial, et managérial) leur permettent de mener à bien cette aventure en terme d’organisation (tout est nouveau) et de développement commercial. Leurs racines espagnoles et le fait qu’ils vivent déjà depuis de longues années en Espagne favorisent aussi la bonne compréhension d’organisations locales (différentes chambres, syndicats, et associations agricoles ), favorisant ainsi la bonne croissance de l’entreprise espagnole.Ils seront chargés de la Commercialisation Espagne NORD et FRANCE, et de la gestion Courante. Les travaux agricoles seront gérés par Régina et Thierry + Jean-Vincent & Usi.

Jean-Vincent & Usi : un français et une espagnole. Leur parfaite connaissance du milieu agricole espagnol (leurs familles sont exploitantes agricoles vers Murcia, dans la pêche plate) et de ses filières de distribution, ainsi que le fait que Jean-Vincent soit diplômé de Valencia pour le management des produits phytosanitaires (diplôme agricole) assureront à l’entreprise un management parfait et strict de la Certification « produit de l’agriculture biologique » et Commercialisation Espagne SUD.

Caroline & Jérôme, français tous les deux. De par leur connaissance et activité dans le digital, ils s’occuperont de la mise en place et développement du Marketing Digital de l’entreprise, pour la meilleure des visibilités !

 

Au final des complémentarités exceptionnelles, une motivation sans faille, une même vision des finalités et des évolutions, et l’intégration des difficultés, c’est indéniablement une grande richesse pour notre exploitation. 

/ Actualités /

Aucune actualité pour le moment.

/ Commentaires /

Vous devez être connecté(e) pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).