ICI Toilettes

Un projet porté par SAS Urban Services

Impacts (en savoir plus) : conditions de vie, efficience économique

/ Retour sur investissement /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 5 ans.
Soit un total de 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0 €
1
0 €
2
0 €
3
0 €
4
0 €
5
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 5 ans
(soit x... votre investissement initial en 5 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x3.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

/ Présentation /

project

Pitch

ICI, la solution à vos envies pressantes !

Vous aimez vous balader en ville, faire du shopping ou tout simplement profiter du beau temps. Vous êtes avec vos enfants, vos grands-parents, vous vous rendez au musée et là… une envie pressante ! Pas de toilettes à proximité, que faire ?

9 usagers sur 10 reconnaissent être confrontés à « une envie pressante » quand ils sont en déplacement dans le milieu urbain (étude réalisée à Nantes sur 75 personnes de la population locale). Pourtant 46% des personnes interrogées refusent d’utiliser les toilettes publiques pour des raisons d’hygiène et de propreté . 

Nous avons la solution : ICI, votre application mobile

Elle permet de vous géolocaliser afin d’accéder gratuitement aux toilettes les plus proches, mises à disposition par nos partenaires. Qu’il s’agisse de bar, café ou brasserie, les commerces accueillent nos utilisateurs en échange d’une rémunération des pouvoirs publics au titre du service assuré.

Face à ce besoin, les citadins doivent trouver des solutions par eux-mêmes en fréquentant les toilettes des commerces locaux, souvent contre une consommation, et pour les envies trop pressantes -surtout masculines- nombreux sont ceux qui se «soulagent» où ils peuvent, souillant ainsi l’espace urbain. (nb : 56 000 m2 de murs et portails sont dégradés par mois à Paris – source étude réalisée par L’Atelier des espaces publics de la métropole lilloise en 2017).  

De plus, le faible nombre de toilettes ne permet pas une bonne couverture du maillage urbain, outre le coût d’entretien exorbitant annuel de 20 à 35 K€ par toilette pour les villes.

Enfin, les personnes âgées, constatant cette absence de solution, se refusent de plus en plus à sortir en ville : la cité ne joue plus quelque part son rôle d’inclusion sociale.

Paradoxalement, des centaines de commerces avec des toilettes sont présents dans le maillage urbain : notre volonté est de proposer une solution technologique permettant de satisfaire le besoin des usagers en faisant travailler ensemble des commerces partenaires d’ICI et les pouvoirs publics (la ville).


LA LEVÉE DE FONDS
Notre souhait est une levée un minimum de 20 000 euros et jusqu’à 45 000 euros.


Répartition des frais de l’application ICI

Années 1 et 2
Les investissements pour le démarrage de notre activité sont principalement de 2 types :

  • Technologique : le développement technique de l’application ICI sous-entend la sollicitation de compétences techniques en ce sens. Pour se faire, Urban Services sera amené à travailler avec un ou plusieurs développeurs web. En outre, s’ajoute les coûts liés aux hébergements web ainsi que les requêtes liées à la géolocalisation (15 000 euros sur 3 ans).
  • Marketing et communication : 30 000 euros les deux premières années. Les communications marketing s’appuieront sur trois typologies d’actions de communications :
    1. Les réseaux sociaux : la promotion de pages Facebook, le compte Instagram et Twitter seront de puissants relais de communication pour toucher la population ciblée par ICI.
    2. La diffusion : celles-ci sera réalisée à travers différents supports, l’affichage dans les villes pilotes, démonstration de l’application et distribution de support de communication dans les lieux publics à grande fréquentation.
    3. Campagne médias : communication dans la presse locale, la presse nationale et les associations (silver économie, groupe de citoyens telles que les petites nantaises)

Notre projet débutera à Nantes et s’appuiera également sur les villes de la région (La Baule et La Roche sur Yon). 

Retour sur investissement
En échange de votre investissement, vous recevez tous les trimestres une part du chiffre d’affaires de ICI pendant 5 ans. L’ensemble des investisseurs recevra 1,4 % du chiffre d’affaires pour 45 000€ (maximum) investis. Votre part sera proportionnelle à votre investissement.


OÙ EN SOMMES-NOUS AUJOURD’HUI ?

Techniques et développement : notre application est aujourd’hui opérationnelle dans sa V1 en Français et Anglais. La base de données et les fonctionnalités techniques sont prêtes pour accueillir nos partenaires et nos utilisateurs. 

Développement commercial : nous réaliserons dès cet été une expérimentation de notre solution mobile à Nantes dans le cadre du Nantes city Lab. Parallèlement les négociations sont avancées avec les villes de La Baule et La Roche-sur-Yon. Nous attendons la fin des élections municipales de mars pour concrétiser ces partenariats. 

+ la team : nous recherchons actuellement un développeur afin de compléter notre équipe et gérer au mieux la base de données. Avec les compétences déjà en interne sur le marketing/communication et  la finance/gestion nous serons au complet pour réaliser nos objectifs !

impacts

Impacts positifs

Améliorer le quotidien des citoyens

Des enjeux sociaux, urbains et commerciaux

Permettre à chacun de trouver une solution
à son envie pressante en incluant les commerces locaux
et la mairie dans notre proposition  : cela fait partie de nos valeurs et c’est la mission que nous nous sommes fixée.

Créer du lien entre les citoyens et leurs commerçants, dynamiser le centre ville en le rendant plus agréable et accessible à tout le monde (personnes âgées, handicapés, femmes enceintes, enfants en bas âge… )

Nous comptons également limiter les dégradations matérielles dues aux soulagements intempestifs en pleine rue, le manquement d’hygiène dans certaines solutions alternatives, etc.

 


IMPACTS ÉCONOMIQUES

On parle d’un coût d’entretien annuel de 15 à 35 000 euros par toilette publique mise en place par la ville.

La rémunération équitable que propose ICI (200€ / mois HT par partenaire + 200 € pour ICI) présente également un coût 5 fois inférieur en moyenne par rapport au coût que représente une toilette publique en termes d’entretien et de location annuelle pour la mairie.

Outre ce coût, les toilettes publiques sont faiblement présentes dans le maillage urbain.
Même s’il est toujours difficile de juger le nombre « suffisant » de toilettes publiques dans les villes on peut globalement affirmer que leur répartition dans le maillage urbain reste faible.

« Imaginez-vous responsable d’un groupe de quarante personnes… qui ont toutes à un moment donné de la journée un besoin pressant. « C’est la mission impossible à Paris », raconte Noha Escartin, guide… même si dans les jardins du Champ-de-Mars, quelques cabines en plastique de chantier ont été généreusement installées. Et que le projet de la Ville de créer un jardin entre le Trocadéro et l’École Militaire prévoit ces équipements.

En attendant, les professionnels du tourisme ont chacun leur solution. Tous ont repéré les toilettes payantes à 1,50 euro sur les Champs-Élysées, à l’entrée du jardin des Tuileries ou dans le parking du Louvre. « Mais quand vous avez un car d’enfants, c’est un véritable budget. » Les sanisettes ? « C’est bien, oui. Mais entre chaque usager, il y a cinq minutes de nettoyage… Il faudrait y passer l’après-midi », regrette Rola Cusson.

Alors chacun a son système D. « La meilleure solution est de déposer, à la sauvage, notre groupe sur les Champs-Élysées et leur dire de se disperser pour aller prendre un café. C’est presque économique », avoue Noha Escartin.
Les guides souhaiteraient être entendus sur ce point pour la création de centres de toilettes avec 40 cabines autour des sites touristiques. Ou davantage de toilettes aménagées dans des cars… »

Eric Le Mitouard, Le Parisien, 2 juillet 2019

Ce constat est pourtant réalisé dans une ville de 15 000 000 euros de budget uniquement pour les toilettes publiques et quelque 400 sanisettes à disposition : Paris.

ICI permet aux mairies d’augmenter de 68 % en moyenne le nombre de leurs toilettes pour un coût unitaire 5 fois inférieur à celui d’une toilette publique « classique ».

En outre, notre solution permet au fonds publics d’être orientés vers les commerces locaux, plutôt que d’importantes sociétés habituées aux marchés publics. Nous gardons bien entendu la conviction que de nombreux utilisateurs de notre application seront également des clients pour nos partenaires. 


IMPACTS SOCIAUX

Un service à forte valeur ajoutée pour améliorer le quotidien
des familles, des seniors et des personnes en situation d’handicap.

Malgré les préjugés, les applications peuvent « nous changer la ville » : pour simplifier certaines actions, permettre l’entraide, ou tout simplement recréer des liens mis à l’épreuve grâce justement (ou paradoxalement) à ces nouvelles technologies.

La population des seniors est particulièrement exposée aux problèmes que nous souhaitons traiter. La raréfaction des toilettes publiques ne permet dès lors plus d’aborder sereinement une simple promenade dans les lieux publics, les parcs, les rues commerçantes : nous parlons d’inclusion sociale telle que nos villes devraient l’assurer comme service citoyen.
L’application ICI, en recréant de nouveaux lieux pour soulager les envies pressantes (souvent dues à des pathologies courantes), contribue à faciliter le quotidien de nos concitoyens les plus âgés. 

Aider les populations en situation de handicap en permettant à tous de mieux vivre la ville, sans laisser personne de côté, telle est la mission que se fixe Urban services à travers ses applications : 200 000 personnes en France souffrent de pathologies qui nécessitent de disposer de toilettes à tout moment. Pour exemple, une association de diabétique nous a déjà fait part de son grand intérêt pour cet outil qui leur faciliterait la ville.

Accès aux fauteuils roulants. Notre application propose ainsi un filtre pour ne faire apparaître que les partenaires (et toilettes publiques) proposant un accès aux personnes en situation d’handicap.

Accès aux langes pour enfants en bas âge. Un autre filtre permet également de sélectionner les lieux permettant de changer facilement les bébés. Cette problématique (enfant en couche ou en apprentissage de la propreté) est souvent revenu dans notre étude de marché.

Créer du lien avec les commerçants et être un complément aux toilettes publiques
ICI contribue à faire le lien entre les commerçants et les citadins, mais aussi à intégrer la municipalité par une politique d’accompagnement des projets en centre ville dans le sens de l’inclusion sociale. Notre solution ne s’inscrit pas dans une démarche de substitution des toilettes publics, mais en complément de celles-ci. En effet, notre étude de marché indique clairement que dans certains quartiers de la ville à très forte concentration nocturne, les commerces ne seraient pas partenaires d’ICI car ils estiment qu’il est du rôle du service publique d’assurer cette mission. Par ailleurs, ils ne veulent pas potentiellement se retrouver face à une population à risque dans leurs locaux (utilisation des lieux pour consommation de drogue par exemple). Dans cette optique, et par mesure d’égalité, nous référençons également toutes les toilettes publiques mises à disposition par la ville

La réaction des élus locaux à Nantes et la Roche-sur-Yon est claire : répondre à un besoin basique des concitoyens doit se faire via la complémentarité des solutions en augmentant le nombre de points de service tout en faisant progresser de façon raisonnable les finances dédiées.

Nous choisissons nos partenaires comme nous développons notre application :
avec la volonté de répondre au besoin immédiatement

Nos partenaires doivent également avoir des amplitudes d’horaires larges afin de répondre à ce besoin qui est par nature « soudain ». De même, l’accès aux handicapés ou la mise à disposition d’une table à langer pour nouveaux-nés , sont  pris en considération dans nos critères de sélection du partenaire.

Comme indiqué dans le descriptif de la technologie retenue (la PWA), notre application se veut simple d’utilisation : nous avons pu vérifier sa prise en main par la population des séniors (Forum des seniors de Loire Atlantique 2019). L’absence d’identification (et de création de compte), la mise à disposition quasi immédiate de la carte et l’utilisation de fonctionnalités simples permettent à l’utilisateur de rapidement appréhender l’outil, quellles que soient ses connaissances technologiques.

L’application sera accessible notamment par QR code présenté sur l’affichage urbain publicitaire mais également sur un logo « macaron » affiché chez les partenaires en vitrine. Cet aspect permettra de multiplier les moyens d’accéder à notre site, selon les habitudes des utilisateurs et leurs appréciations des offres sur leurs smartphones.

Nous attendons à travers les contrats signés avec les mairies, un travail main dans la main pour inciter la population à disposer et utiliser largement ce nouveau service. Les rencontres avec les élu(e)s ont montrées que ceux-ci connaissent bien leurs administrés (et leur typologie). Ils sont force de proposition pour promouvoir l’application. (Exemple de La Roche-sur-Yon suggérant la possibilité de disposer le QR code sur les parcmètres de la ville pour plus de visibilité).

strategy

Stratégie

Notre business model repose sur une solution tripartite
dans laquelle ICI permet de réaliser le lien entre les différents acteurs 

Tout le monde est confronté à ces envies pressantes : notre marché est donc vaste. Notre stratégie est de pouvoir proposer notre solution dans l’ensemble des villes de 20 000 habitants de France d’ici 10 ans. Pour comparaison, en Allemagne et en Suisse, une proposition de valeur similaire est aujourd’hui presente dans quelques 240 villes et répertorie 2 500 commerces partenaires. 

Stratégie à court-terme / moins d’un an

  • Ville de Nantes métropole : expérimentation dans le cadre de Nantes City Lab
  • Objectif en termes d’utilisateurs particuliers fin d’année : 7 700 utilisateurs / 82 000 utilisations annuelles 
  • Objectif en termes de nombre de partenaires : 15
  • Objectif en termes de notoriété : faire connaître et développer l’application auprès des Nantais
  • Objectif technique : viabiliser l’application et obtenir une version finalisée techniquement en fin d’année
  • Objectifs financiers : CA de 50 K€ / -16 K€ d’EBE / -18 K€ de RN

Stratégie à moyen-terme / entre 1 et 3 ans

  • Villes de Nantes Métropole + Lille + Toulouse
  • Objectif en termes d’utilisateurs particuliers : 45 000 utilisateurs / 350 000 utilisations annuelles
  • Objectif en termes de nombre de partenaires : 47
  • Objectif en termes de notoriété : duplication de l’axe de communication auprès de Toulouse et Lille en s’appuyant sur l’universalité du besoin (aller aux toilettes) et approcher la ville de Paris
  • Objectif technique : construire une base de données plus étoffée en termes de recueil d’information afin d’analyser plus finement la population des utilisateurs
  • Objectifs financiers : CA de 242 K€ / 59 K€ d’EBE / 39 K€ de RN sur une année complète avec les 3 villes (année deux sur 6 mois pour Toulouse et Lille)

Stratégie à long-terme / 3 ans et plus

  • Ville de Nantes métropole + Lille + Toulouse + Paris 
  • Objectif en termes d’utilisateurs particuliers : 445 000 utilisateurs / 2 200 000 utilisations annuelles
  • Objectif en termes de nombre de partenaires : 247
  • Objectif en termes de notoriété : réussir la construction du partenariat avec Paris en particulier dans le cadre des JO 2024 et la coupe du monde rugby 2023
  • Objectif technique : étoffer les moyens techniques afin d’absorber la volumétrie des utilisateurs. Réflexion technique menée sur la capacité d’Urban Services à proposer des services urbains annexes (recharge portable notamment)
  • Objectifs financiers : CA de 1 742 K€ / 565 K€ d’EBE / 323 K€ de RN sur une année complète avec les 4 villes.

NOTRE BUSINESS MODEL
ICI est une application qui touche le grand public, avec un impact direct sur les institutionnels (villes et acteurs locaux), et les commerçants partenaires.

Nous voulons également une rémunération équitable : en effet la rémunération attribuée par les pouvoirs publics pour ICI est répartie à part égale entre les commerces partenaires et Urban Services ; nos partenaires sont rémunérés entre 200 et 250 euros par mois selon le contrat signé avec la mairie. 


UNE INITIATIVE QUI SÉDUIT LES COMMERÇANTS !

Outre la possibilité de faire venir dans leurs locaux des clients, les partenaires de notre application s’inscrivent dans une démarche d’inclusion sociale et de rôle dans le maillage urbain. Notre étude réalisée sur 40 cafés, bars et brasseries de la ville de Nantes démontre la solidité du concept auprès des commerçants concernés.

LES CIBLES PARTENAIRES

Sur la ville de Nantes par exemple on parle de 647 cafés, brasserie ou bar : nous ciblons 15 d’entre eux. Nous choisissons volontairement un nombre de partenaire relativement restreint afin de leur assurer une rémunération significative et de privilégier la qualité de ces partenaires. Cela représente quand même pour la ville une augmentation de 65% du nombre de toilettes proposées.

La cible premium : le PUB
Les commerçants gérant un pub ont une approche idéologique d’accueil forte. En effet, le pub (Public House – originaire d’Irlande) est la maison de quartier qui accueille « tout le monde » pour prendre une bière ou un thé. Cet état d’esprit se retrouve dans le comportement des tenanciers de pub. Ce type d’établissement est présent partout dans le monde, et les touristes apprécient ces lieux : ils s’y rendent notamment pour soulager leurs envies pressantes. De plus, les dirigeants de pubs interrogés montrent une réelle volonté de jouer un rôle dans le paysage urbain de la ville.

La cible secondaire : la brasserie / bar orienté business
Les commerçants gérant ce type d’établissement (souvent des franchisés) ont une réelle volonté d’attirer la population touristique dans une ville comme Nantes, qui compte 647 établissements du genre. Cette volonté se matérialise souvent par de fortes actions de communication et marketing sur les réseaux sociaux notamment ou via du sponsoring. Les gérants rencontrés ont marqué leur intérêt pour ICI en particulier sur le volet touristique de l’application. Il s’agit pour nous de partenaires importants car les moyens dont ils disposent permettent d’avoir des toilettes accès handicapés et table à langer (options référencées sur ICI).

Cible alternative : le café ou bar de quartier en recherche de liquidité
Les commerçants de ces établissements sont clairement en recherche d’augmentation de CA et/ou de revenu. Ils sont souvent à un niveau d’équilibre économique faible. Le CA généré par la clientèle de quartier est parfois insuffisant. Les tenanciers se sont montrés intéressés principalement par les revenus complémentaires proposés par la solution ICI. Il s’agit d’une cible alternative pour nous, à savoir que nous nous dirigerons vers celle-ci dans le cas où les cibles premium et secondaire seront insuffisantes en nombre de partenaires (15 au total pour Nantes).


NOS UTILISATEURS

Aux niveau des utilisateurs : les 1,7 million de touristes à Nantes l’année dernière ainsi que les 208 000 utilisateurs de smartphones habitants de la ville sont tous confrontés à la recherche de toilettes dans la ville : notre marché est donc très vaste.

  • Les séniors : le public le plus touché par des pathologies nécessitant l’accès à des toilettes. Une attention particulière leur est donnée en communication car c’est aussi le public le moins aguerri à la manipulation des smartphones, il faut donc leur insuffler le réflexe utilisateur.
  • Les familles : les enfants en bas âge et les nourrissons (pour cela des options sur l’application permettent une orientation précise). Pour celles-ci, le challenge est de les toucher en amont pour qu’ils sachent qu’ils peuvent utiliser l’application dans ce sens.
  • Les femmes : la difficulté d’uriner en extérieur touche en premier les femmes, d’après nos tests ce sont les premières à vouloir acquérir l’application… nous aurons donc une attention particulière envers le public féminin.

Bien sûr, notre application touche l’ensemble du public sur le territoire géographique concerné par notre cartographie des toilettes, la cible générale est donc urbaine et simplement munie d’un smartphone !

Le concept ICI est aujourd’hui aussi adapté pour répondre à des besoins plus particuliers dus aux caractéristiques de la ville. Par exemple, les stations balnéaires font face à une population multipliée par dix en saison d’été. Dès lors, nous pouvons mettre en place notre solution pour une période plus courte (6 mois) afin de répondre aux multiples envies pressantes.


STRATÉGIE TECHNIQUE

Positionnement technologique : La Progressive Web App, format technique d’ICI
L’option technologique choisie par Urban services pour ICI et pour les potentielles futures applications développées est la PWA

Pour l’utilisateur il n’y a  aucune différence d’affichage avec une application mobile dite « native »: on accède à l’application via un lien (comme un site internet) et la possibilité est offerte de placer un lien sur le « bureau » de son téléphone. Ses données personnelles ne sont pas stockées à des fins commerciales : nous n’enregistrons que la position GPS de l’utilisateur afin de lui proposer les toilettes les plus proches. 

Autre avantage de ce développement PWA : la lourdeur du système pour le fonctionnement du téléphone mobile est presque inexistante. En effet, comme aucun programme n’est installé dans le téléphone, la mémoire vive de celui-ci n’est pas affectée et il peut continuer à fonctionner exactement de la même manière après l’installation du raccourci ICI sur le bureau. 

De la même manière, la PWA n’implique aucun risque de conflit technique entre les applications installées nativement sur le téléphone de l’utilisateur puisqu’il s’agit d’une simple page web sous format mobile.

Enfin, la PWA requière des compétences de développement plus légères et disponibles sur le marché. Cette technologie se développe de plus en plus chez les acteurs du marché avec des fonctionnalités identiques aux applications « classiques » (géolocalisation notamment, référencement sur les plateformes de téléchargement)  


CONCURRENCE

Actuellement, l’offre alternative est de deux types :
— Concurrence de moyens : les toilettes publiques et les sociétés proposant cette solution aux villes / métropoles
— Les applications mobiles proposant la cartographie des toilettes publiques.

Concernant la première typologie de concurrents, nous avons montré à travers le coût et le refus important pour la population d’utiliser les toilettes publiques, qu’il s’agit d’une solution partielle au problème de l’envie pressante. Cet existant nous paraissant complémentaire, nous avons inclus de localiser les toilettes publiques sur notre application.

Pour les applications mobiles référençant les toilettes publiques, les principales sont au nombre de 3 : 

Toilet finder
500 000 téléchargements
Flush
100 000 téléchargements
Où sont les toilettes ?
50 000 téléchargements

Si ces trois applications ne font QUE recenser les sanitaires existantes (et ne proposent pas d’autres alternatives) il est important de noter que le nombre de téléchargements reste significatif.

model

Données financières

COMMENT ÇA MARCHE CONCRÈTEMENT ?
Une toilette publique coûte en moyenne 2 221 € à une mairie par mois
Notre solution présente un coût de 400 € mensuel pour la mairie par partenaire offrant l’accès gratuit à ses toilettes.

UTILISATEUR D’ICI
entièrement gratuit
service public !

PARTENAIRE
200 €/mois pour le service
+ couvrir ses charges de fonctionnement / propreté  
URBAN SERVICES (ICI)
200 €/mois pour le fonctionnement technique + la communication + la rémunérateur des acteurs

Un projet que l’on construit avec vous !
Mode de financement : investissement en royalties
Durée de l’investissement : 5 ans
Pourcentage de chiffre d’affaires versé chaque trimestre : 1,4 % maximum (pour 45 000 € levés)
Rentabilité visée : 100% brut en 5 ans (risque de perte intégrale de l’investissement, gain maximum : x 3)


COMPTE DE RÉSULTAT ET BALANCE PRÉVISIONNEL


VOTRE INVESTISSEMENT

En investissant, vous souscrivez auprès de Urban Services à une redevance sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, proportionnelle à votre investissement. Le total des investisseurs recevra 1,4 % du CA réalisé chaque année pour une levée de fonds de 45 000 € maximum. Si Urban Sevices réalise son prévisionnel, le rendement pour chaque investisseur sera de 100 % brut en 5 ans.

Que se passe-t-il si le prévisionnel n’est pas atteint ?
Au cas où le prévisionnel ne serait pas atteint au bout de 5 ans et l’activité continuerait, Urban Services continuera à verser les royalties jusqu’à remboursement total de la somme investie.

À partir de quand commencent les versements ?
La redevance est cédée sur une durée de 5 ans à compter du 01/07/2020 et sera versée aux investisseurs chaque trimestre.

Tableau prévisionnel des versements :


FACTEURS DE RISQUE

Attention : ces chiffres se basent sur une estimation de notre chiffre d’affaires. À vous d’évaluer le prévisionnel et la stratégie pour estimer si vous pouvez espérer gagner plus ou moins que le rendement annuel annoncé. N’hésitez pas à nous contacter. Votre risque maximum est la perte intégrale de votre investissement, et vous retrouvez au mieux le triple de votre investissement.

Principaux facteurs de risque liés à l’activité et au projet :

  • Risque lié au marché : La non-adhésion de la part des pouvoirs publics à la solution ICI peut mettre en péril l’équilibre du business model. Même si d’autres sources de chiffre d’affaires sont étudiées, la capacité à convaincre et démontrer l’utilité de la solution auprès des mairies est un point essentiel. Pour pallier ce risque, des contacts ont été établis par anticipation avec les villes de Nantes, La Roche-sur-Yon et La Baule pour la réalisation d’expérimentation tarifées. La concrétisation de ses contacts se réalisera en période post électorale. 
  • Risque lié au marché : le téléchargement et l’adhésion en masse de la part de la population à ICI est également un facteur de risque important. En effet l’acquisition d’utilisateurs permet à l’application de gagner en crédibilité et ainsi de démontrer auprès des administration publiques que ICI est une alternative ou un complément efficace face au problème des toilettes en ville. Urban Services prévoit un budget conséquent en marketing et communication afin de faire connaitre son application ICI. Des démonstrations de celles-ci en milieu urbain permettront également de convaincre le grand public en situation réelle. 
  • Risque lié à la situation financière de la société Urban Services. Actuellement, avant la réalisation de la levée de fonds de la présente offre, la société dispose d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie pour les 6 prochains mois. 

N.B. : avec le temps, de nouveaux risques pourront apparaître et ceux présentés pourront évoluer. Mais franchement, on n’a pas déjà réussi à vous convaincre ? 😉
Pour recevoir notre business plan détaillé, contactez-nous à l’adresse contact@urbanservices.fr

team

Équipe

Thomas Herquin & Chloé Bergerat

Thomas, CEO
L’entreprenariat dans le sang, une vision de chef de projet, des connaissances financières et l’envie de matérialiser ses idées.
Aujourd’hui en activité comme chef de projet finance et informatique au sein d’un groupe industriel français du génie climatique, il a passé deux ans au Canada ou il a connu sa première expérience de start-up.
Expérience et compétences financières liées aux fonctions exercées / Manager d’équipe / forte analyse du risque financier et des opportunités commerciales. Dans le projet, Thomas évalue la stratégie globale à adopter en concertation avec Chloé. Il fixe également les objectifs à atteindre. Enfin il assure les tâches quotidiennes financières et administratives de Urban Services. Avec lui, on ne s’arrêtera pas ICI.

Chloé Bergerat, Responsable communication
Communicante dans l’âme. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD) en design graphique multimédia, Chloé dirige aujourd’hui une agence de communication globale (AGENCE TYPE) qui répond à des besoins marketings divers : identité, produit, espace, médias, etc. Passionnée par les questions écocitoyennes et investie dans des projets culturels sur Nantes et Le Mans, elle est garante de la communication du projet mais aussi de l’expérience utilisateur et de tous les détails esthétiques. Formée au webdesign et à l’ergonomie, elle suit le projet dans son développement technique. Elle fera passer les toilettes en place-to-be afin de vous convaincre d’utiliser ICI. Et pas ailleurs.


HISTORIQUE

Octobre 2018, Thomas participe au Hackathon de Nantes organisé par La Cantine (espace de co-working et de promotion de start-up) ou il fait parti de l’équipe vainqueur. L’idée présentée : une application mobile permettant d’accéder aux toilettes les plus proches mises à disposition par des commerces locaux via la géolocalisation. Ceux-ci accueillant les utilisateurs en échange d’une rémunération des pouvoirs publics au titre du service assuré.

Le traitement de la problématique (permettre aux gens de se rendre « au petit coin » dans le milieu urbain) « validée » par un jury de professionnels sur le business model et la solution technique apportée a rendu crédible ce sujet qui peut prêter à sourire. L’idée de l’application ICI était née.

Deux mois plus tard, Thomas fait une première rencontre, un développeur, pour apporter au projet les compétences techniques nécessaires, lors d’un meet-up organisé par le Wagon (école de développeurs à Nantes). Une collaboration est actée avec comme prochain objectif de compléter l’équipe par des compétences de marketing et de communication. Thomas rencontre alors Chloé, avec qui il partage les mêmes valeurs et vision de l’entreprise ainsi que l’orientation stratégique à prendre ; elle les rejoint dans l’aventure et apporte la touche féminine. La team au complet peut enfin se lancer dans la création légale d’Urban Services, l’entité juridique portant le projet. Les premières étapes de la road map sont franchies et malgré le départ précoce du développeur après la réalisation d’une première version web de l’application, le projet ICI est aujourd’hui sur les rails du succès.


STRUCTURE

Le projet de l’application est porté par la société URBAN SERVICES, une SAS domiciliée à Nantes dont le capital est réparti entre Chloé et Thomas. 


SUIVEZ-NOUS !


www.envie-pressante.fr

www.urbanservices.fr

 

/ Actualités /

Aucune actualité pour le moment.

/ Commentaires /

Vous devez être connecté(e) pour lire et poster des commentaires.

Inscription Connexion
En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).