INVESTIR DANS LE ZÉRO PESTICIDE

Financez les robots tondeurs solaires pour remplacer le glyphosate et recevez des royalties tous les trimestres.

  • Investissement à partir de 10  €
  • Durée prévisionnelle : 3 ans
  • Rendement prévisionnel : 2 % par an

À chaque fois que nous atteignons 4 800 €, nous finançons un nouveau robot solaire.
Nous finançons actuellement le premier robot.

/ RETOUR SUR INVESTISSEMENT /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 3 ans (pourcentage indicatif).
Soit 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0
1
0
2
0
3
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 3 ans
(soit x... votre investissement initial en 3 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x1,15.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

Solution

Le robot tondeur solaire : la solution la plus mature de remplacement du Glyphosate

Problème : l’utilisation des herbicides chimiques, notamment le Glyphosate, détruit le couvert végétal. On obtient alors un sol nu, et cette solution de contrôle est peu couteuse. Mais on dissémine dans les sols agricoles et industriels des résidus d’herbicides qui migrent dans les cours d’eau et les nappes phréatiques, contaminant la faune et la flore et souvent cancérigènes pour les humains.

Solution : les robots Vitirover entretiennent la végétation au niveau désiré là où les autres solutions alternatives au Glyphosate sont trop couteuses ou inadaptées (produits de biocontrole, géotextile, éco-pâturage…). Les robots Vitirover sont particulièrement utiles pour l’entretien des vignobles ou des bandes de proximité des voies de chemin de fer, ils sont capables de s’en sortir sur des terrains difficiles et travaillent dans les coordonnées GPS des parcelles. De plus, leur maintenance est réalisée à distance.

  • 1,5 Ha ou 1,5 km2 géré par robot,
  • légèreté (20 kg) évitant le tassement des sols,
  • faible consommation électrique (1W / Kg),
  • 100 % autonomes grâce à leur panneau solaire.

Données financières

Vitirover

La société Vitirover exploite déjà 60 robots chez ses clients, et a déjà les débouchés pour en placer 50 de plus. 200 robots seront nécessaires pour répondre à la demande en 2020.

Common Goods, filiale de WE DO GOOD dédiée à la gestion d’actifs pour l’Epargne Positive, pourra faire fabriquer un robot solaire si 4 800 € sont réunis. Ce besoin pourra être réduit si un co-acheteur intervient en même temps où si le coût de production baisse.

Le revenu annuel estimé d’un robot tondeur solaire est de 4 500 € HT. Cette estimation correspond à une hypothèse annuelle conservatrice. Un taux de location plus élevé permettrait de verser plus de royalties.

Pendant 3 ans, 40 % de ces revenus seront reversés à Common Goods, qui en reversera tous les trimestres 93,5 % aux investisseurs via la plateforme, pour un rendement prévisionnel estimé à environ 2 % par an.

Entreprise partenaire

Depuis 2010, l’équipe de Vitirover s’emploie à faire disparaître le Glyphosate en développant leur robot-tondeur industriel autonome : le Vitirover.

Après 5 générations de prototypes, le robot est parfaitement opérationnel et travaille d’ores et déjà sur des grandes surfaces agricoles et industrielles en France et à l’étranger. C’est une première mondiale !

Xavier David-Beaulieu a fondé et géré en tant que directeur technique plusieurs sociétés dans l’électronique et le logiciel, avant de revenir sur le vignoble familial et de chercher une solution plus écologique pour le contrôle de l’enherbement

Arnaud de la Fouchardière a créé et dirigé plusieurs sociétés dans le marketing, la communication et le numérique. Il est expert en Robotique et Agriculture Numérique auprès de la Commission Européenne .

Ils dirigent aujourd’hui leur entreprise depuis leur implantation à Saint-Emilion.

/ QUESTIONS FRÉQUENTES /

Qui est propriétaire du matériel ?

La société COMMON GOODS, filiale de WE DO GOOD, achète le matériel et le met à disposition du partenaire qui l’exploite. Cette société a vocation à mettre en commun des biens durables pour accélérer la transition écologique.

Pourrai-je bénéficier du matériel financé ?

Oui, en le louant si ce matériel est disponible à la location. Sinon, vous profiterez tout de même des revenus qu’il génère !

L’investissement est-il risqué ?

Oui, il est possible que le partenaire qui l’exploite ne parvienne pas à le louer suffisamment. Le matériel pourra éventuellement être revendu pour vous rembourser mais il est possible que vous perdiez tout ou partie de votre investissement.  Modérez votre risque en diversifiant vos placements.

Que se passe-t-il si le matériel est endommagé ?

Le matériel est systématiquement assuré. En cas de casse, les indemnités perçues servent soit à remplacer le matériel pour continuer l’exploitation, soit à vous rembourser.

Qu’advient-il du matériel en fin de vie ?

Notre objectif est que le matériel serve le plus longtemps possible et qu’il soit recyclé au maximum lorsque ce ne sera plus possible.