INVESTIR DANS LE TOURISME DURABLE

Investissez dans un bateau solaire pour remplacer les bateaux de tourisme au diesel et recevez des royalties tous les trimestres.

  • Investissement à partir de 10  €
  • Durée prévisionnelle : 15 ans
  • Rendement prévisionnel : 2 % par an

À chaque fois que nous atteignons 170 000 €, nous finançons un nouveau coche solaire.
Nous finançons actuellement le premier coche.

/ RETOUR SUR INVESTISSEMENT /

0 % du chiffre d'affaires de ce projet pendant 15 ans (pourcentage indicatif).
Soit 0(brut) selon les prévisions du porteur de projet :
Année
0
1
0
2
...
0
14
0
15
Retour sur investissement visé :
+ ... % de votre investissement initial en 15 ans
(soit x... votre investissement initial en 15 ans)
Risque de perte intégrale de l'investissement. Retour sur investissement maximum : x1,75.
* Imposition : Prélèvement Forfaitaire Unique (flat tax) de 30% sur le bénéfice réalisé.

Solution

Les coches solaires pour un tourisme fluvial durable

Problème : les 8 500 km de voies d’eau navigables de France comptent environ 3 000 bateaux diesel, rejetant du CO2, mais aussi des hydrocarbures dans l’eau, en plus de la nuisance sonore. Un bateau de plaisance de la même dimension qu’un coche solaire émet environ 10 tonnes de CO2/an.

Solution : les coches solaires conçus par la société Bateaux pour la Planète et fabriqués en France par Meta Chantier Naval :

  • autonomes en énergie grâce à une motorisation électrique alimentée par un générateur photovoltaïque embarqué,
  • navigation est économe, écologique (zéro CO2) et silencieuse,
  • coque en STRONGALL (aluminium épais recyclable), superstructure en bois, flotteurs en aluminium.

Les coches solaires sont destinés à la location touristique de mai à septembre et produisent de l’électricité revendue sur le réseau d’octobre à avril, pour un revenu annuel estimé à 30 000 €.

Pour la location touristique, les coches comprennent : deux cabines de douches, un cabinet de WC, un coin cuisine, un carré central avec un couchage de deux personnes ainsi qu’une coursive centrale, une plage avant protégée et une terrasse en hauteur pour profiter de la vue. Tout le monde peut les piloter, pas besoin de permis bateau (seul bateaux habitable électro solaire sans permis d’Europe). Le poste de pilotage mobile permet au pilote d’être avec les autres passagers à l’intérieur ou à l’extérieur du bateau, tout en simplifiant les manœuvres d’accostage et d’entrée dans les écluses.

Données financières

En 2017, le tourisme fluvial en France représente 11,2 millions de passagers et 1,8 million de nuitées (source : Voies Navigables de France), avec 70 % de clientèle étrangère.

Common Goods, filiale de WE DO GOOD dédiée à la gestion d’actifs pour l’Epargne Positive, pourra faire fabriquer un coche solaire si 170 000 € sont réunis (dont 95 % pour le matériel et 5 % de frais de gestion). Ce besoin pourra être réduit si un co-acheteur intervient en même temps.

Le revenu annuel estimé d’un Coche solaire est de 30 000 € HT. Cette estimation correspond à une hypothèse annuelle de 500 € de ventes d’électricité sur le réseau et de 29 500 € de location à la semaine pour 18 semaines sur 24 possibles entre mai et octobre. Un taux de location plus élevé permettrait de verser plus de royalties.

Pendant 15 ans, 50 % de ces revenus seront reversés à Common Goods, qui en reversera tous les trimestres 90 % aux investisseurs via la plateforme, pour un rendement prévisionnel estimé à un peu plus de 2 % par an.

Entreprise partenaire

Bateaux Pour la Planète

Dominique Renouf a créé en 2006 le premier bateau-hôtel solaire au monde devise « Kevin. ». Ce bateau de 50 tonnes est équipé de 55m2 de panneaux solaires et de 72 batteries. A l’heure actuelle, il est le plus gros bateau solaire en France, qui navigue depuis 12 ans sans fuel ! Dominique possède donc une expertise dans le domaine du tourisme fluvial depuis 30 ans.

Sa société Bateaux pour la Planète développe les Coches solaires pour les commercialiser à des loueurs de bateaux et d’hébergement touristiques et créer la 1ère FLOTTE SOLAIRE EN AQUITAINE.

Son ambition est de proposer une autre façon de naviguer : sans pollution, sans rejet d’hydrocarbure, sans bruit, en respect total de la biodiversité et de la santé humaine !

En savoir plus sur Bateaux pour la Planète.

/ QUESTIONS FRÉQUENTES /

Qui est propriétaire du matériel ?

La société COMMON GOODS, filiale de WE DO GOOD, achète le matériel et le met à disposition du partenaire qui l’exploite. Cette société a vocation à mettre en commun des biens durables pour accélérer la transition écologique.

Pourrai-je bénéficier du matériel financé ?

Oui, en le louant si ce matériel est disponible à la location. Sinon, vous profiterez tout de même des revenus qu’il génère !

L’investissement est-il risqué ?

Oui, il est possible que le partenaire qui l’exploite ne parvienne pas à le louer suffisamment. Le matériel pourra éventuellement être revendu pour vous rembourser mais il est possible que vous perdiez tout ou partie de votre investissement.  Modérez votre risque en diversifiant vos placements.

Que se passe-t-il si le matériel est endommagé ?

Le matériel est systématiquement assuré. En cas de casse, les indemnités perçues servent soit à remplacer le matériel pour continuer l’exploitation, soit à vous rembourser.

Qu’advient-il du matériel en fin de vie ?

Notre objectif est que le matériel serve le plus longtemps possible et qu’il soit recyclé au maximum lorsque ce ne sera plus possible.