moncoiffeurbio

Un projet porté par Moncoiffeur.bio

Trouvez facilement un coiffeur éco-responsable près de chez vous !
<< Revenir à la page du projet

La pollution des eaux

10 février 2015

L’eau, protégeons la ♥

 

Apprendre à protéger et gérer durablement cette ressource précieuse est crucial.

Les professionnels de la coiffure sont directement concernés au vu de la quantité d’eau utilisée quotidiennement : en moyenne, 22 litres d’eau à 40 °C sont consommés pour chaque client d’un salon de coiffure. Avec 60 000 salons en France, on peut dire que le secteur en consomme une quantité démentielle : 8 millions de m3 d’eau chaque année !

Outre le gaspillage, le principal danger vient souvent des produits utilisés par les coiffeurs : des solvants, des eaux de rinçage, des shampooings, des huiles corporelles, des détergents, des phénols, d’ammoniac, etc. La liste des produits est longue !
Ces produits se présentent la plupart du temps sous forme liquide et risquent d’être rejetés aux égouts, lors de leur préparation, de leur utilisation ou de leur rinçage. Le stockage de produits est également un point sensible : déversement accidentel, produits mal étanchéifiés…

Les constituants de ces produits après avoir été utilisés et traités par les stations d’épuration, peuvent atteindre les écosystèmes aquatiques et leur porter atteinte en polluant l’eau.

 

Il faut faire des efforts !

 

Dans un salon, 80% de l’eau est employée à une seule activité : les shampoings. En moyenne 18 litres d’eau sont utilisés pour un shampoing et 36 litres pour rincer une coloration.

A savoir que pour celles et ceux qui ne peuvent se passer d’une coloration, sachez qu’il est tout à fait possible aujourd’hui d’assurer des colorations avec des teintures jusqu’à 100% végétales !

Si la  charte environnementale de la profession de la coiffure incite les professionnels à réduire leur impact environnemental, l’utilisation de produits naturels reste une affaire à suivre.
Les dermatoses (maladies de peau) professionnelles sont fréquentes dans la coiffure, elles sont dues à l’utilisation de produits chimiques agressifs contenus dans les teintures et les permanentes, ou le contact avec l’eau et le shampooing qui détruit le film protecteur de la peau.

Se diriger vers des produits plus naturels serait donc une piste à suivre pour une profession qui est déjà sur la bonne voie !

Nous souhaitons avec MonCoiffeurBio agir en ce sens, mais nous avons encore besoin de vous pour y parvenir ! Plus que 6 jours pour que nous puissions nous créer 🙂 Parlez-en autour de vous 🙂

Un grand merci à tous les soutiens !

 

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur WE DO GOOD.co, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur (en savoir plus).